Ils font castrer un violeur en lâchant un pitbull sur lui

1095

Un groupe d’hommes originaire du Mexique a pris la décision de faire justice soi même en ce qui concerne un violeur. Ce dernier aurait violé une femme de 30 ans au sein de la capitale mexicaine. Ils ont eu recours à une méthode radicale, en le menottant et en lui ôtant tous ses vêtements. Ils ont lâché un pitbull sur lui. …

Le groupe d’hommes étaient à proximité afin d’éviter toute tentative de fuite du violeur pendant que le chien était en train de lui déchiqueter les parties intimes.

Lire aussi :  Brigitte Macron agace à l’Elysée, recadrage surprenant concernant les prostituées

« Arrêtez, laissez-moi maintenant, arrêtez! », criait le violeur pendant que le groupe assistait à l’horreur, selon les informations de nos confrères du Daily Mail. Un des individu aurait scitché la bouche du violeur afin d’éviter que les voisins entendent les hurlements.

Une vidéo de la scène a été posté sur les réseaux sociaux mais nous avons décidé de ne pas diffuser la vidéo à travers cet article car les images sont insoutenables.

Lire aussi :  Sylvie Vartan, avec Laeticia et son père, elle règle ses comptes

A travers la vidéo, il est évident que le violeur présumé n’avait plus de partie intime.

Le groupe mexicain a pris la décision de faire passer un message fort à l’aide de ces images violentes de ce « règlement de compte » à destination de tous ceux qui violent les femmes de la ville.

D’après la presse locale, les méthodes de tortures mises en place par les groupes mexicains sont de plus en plus insoutenables. Les viols sont extrêmement fréquents dans cette ville. Ils sont même en constante augmentation.

Lire aussi :  Will Smith se bat dans le thriller qui va changer sa vie

« Une des femmes affirme avoir été violée par l’homme dans la vidéo », a indiqué un média local DonDiario.

En 2015, on dénombrait 12,6 cas de viols pour chaque 100 000 habitants, mais la police pensent que le nombre de cas réels est bien plus élevé car de nombreuses femmes ne portent jamais plainte.

Merci pour votre visite. Vous pouvez continuer la lecture sur la page suivante !

Loading...