« Adieu petit ange » Un enfant tué par le concubin de sa maman pour le punir du bruit

1092

A travers une article publié par nos confrères du Daily Mail, une histoire bouleversante a eu lieu à proximité de Londres. Un enfant prénommé Alfie Lamb a vécu un véritable calvaire. Sa punition l’a conduit à la mort car le concubin de sa mère a estimé qu’il faisait trop de bruit pendant que sa mère conduisait. Voici son histoire :

Un petit garçon tué par le petit ami de sa mère

Alfie avait trois ans. Il était assis à l’arrière du véhicule de sa mère. Comme chaque enfant de son âge, Alfie était un petit peu agité. Le garçon n’arrêtait pas de pleurer.

Son père, Marcus Lamb, était au volant du véhicule en direction de Croydon, au Sud de Londres, le 1er février 2019 au soir. Le concubin de sa maman, Stephen Waterson, était assis sur le siège passager.

Un petit garçon tué par le petit ami de sa mère

Etant donné que l’enfant n’arrêtait pas de pleurer tout en s’agitant, Stephen a volontairement reculé son siège pour l’étouffer. L’enfant s’efforçait de respirer et pleurait en réclamant sa maman, Adrian Hoare. « Maman, maman », hurlait-il. A ce moment là, sa maman refusait de lui venir en aide. De plus, la maman a également giflé son petit garçon pour le faire taire.

Lire aussi :  Bruck Dawit : Plus de 20 ans d'amour avec France Gall en continu.
Un petit garçon tué par le petit ami de sa mère

Quand Adrian Hoare et son conjoint sont arrivés à sur les lieux de villégiature, ils ont pris conscience que le petit garçon avait cesser de respirer. Sous le choc, ils l’ont conduit immédiatement aux urgences. Les docteurs ont essayé de le ranimer mais il était trop tard. L’enfant avait succombé à une crise cardiaque. Waterson, qui l’a écrasé de manière volontaire avec son siège a pris la fuite. La mère ne a inventé une histoire pleins de mensonge aux forces de l’ordre dans le but de protéger son concubin. Adrian Hoare, la mère du petit garçon a fini par tout avouer à sa demi-sœur durant une discussion. Cette dernière avait enregistré la conversation et a tout donné aux enquêteurs. Jugée coupable de la mort de son fils, Adrian Hoare a écopé d’une peine d’emprisonnement de deux ans et neuf mois.

Lire aussi :  Prince Harry, Meghan Markle, leurs déboires agacent la reine, étonnante punition

Comment punir les enfants de manière efficace sans avoir recours à la violence ?

Beaucoup de parents sont confrontés à des enfants agités , mais ignorent comment procéder à des punition sans recourir à la violence.

Voici quelques conseils :

–         Une communication souriante :

Inculquer des valeurs passe par une communication bienveillante entre les parents et l’enfant. Il faut lui faire prendre conscience du bien et du mal, explique le psychologue Patrick Traube. Tout passe par ce premier point. S’il pose des questions, expliquez-lui les choses calmement. Il doit sentir que vous êtes son allié et que vous voulez l’aider à prendre le bon chemin dans sa vie. Vous devez lui enseigner des valeurs dont vous êtes convaincu et qui l’aideront à évoluer de manière positive.  

–         Un ton approprié à chaque demande :

Avoir un ton adéquat pour chaque demande. Quand vous exprimez un ordre, soyez ferme. Quand c’est simplement une proposition, ayez un ton plus laxiste. L’intonation et la gestuelle appuient les dires des parents donc n’hésitez pas à regarder l’enfant droit dans les yeux et à affirmer votre autorité quand vous lui soumettez un ordre.

Lire aussi :  Michael Schumacher serait sorti du coma, 6 ans à la suite de son tragique accident.

–         Une prévention et un maintien de la punition :

Lorsque vous demandez quelque chose à votre enfant, prévenez-le que s’il ne le fait pas, il sera puni. « Si tu ne fais pas tes devoirs, tu seras privé de télévision ». Bien entendu, tenez-vous à ce que vous dites et mettez en application la punition s’il n’obéit pas. Même s’il pleure, qu’il crie ou qu’il montre une certaine opposition, faites en sorte de maintenir la position. Ne craquez pas devant ses yeux de biche, c’est vous qui devez avoir le dernier mot. Si vous ne le faites pas, vous perdrez toute crédibilité et l’enfant ne vous respectera plus.

Merci pour votre visite. Vous pouvez continuer la lecture sur la page suivante !

Loading...