46% des musulmans habitant dans l’hexagone souhaitent appliquer la sharia dans le pays, d’après un sondage

88

A travers un entretien auprès de nos confrères du “Point” publiée ce mercredi 18 septembre, Jérôme Fourquet le directeur du pôle “opinion et stratégies d’entreprise” de l’Ifop a révélé certaines statistiques qui sont le résultat d’une étude conduite par l’institut de sondage sur les musulmans de France.

Il y a deux jours, Le Point publie un entretien de Jérôme Fourquet, auteur de L’Archipel français et directeur du pôle « opinion et stratégies d’entreprise » de l’Ifop. Le sondage porte sur une enquête concernant les musulmans de France.

Lire aussi :  Un couple, croyant adopter une petite fille, adopte en réalité une naine psychopathe de 22 ans

Une application de la charia »

L’étude indique que parmi les musulmans français de naissance, « ‘seuls’ 18 % estiment que la charia devrait s’imposer ». Une part qui augmentera à 26% concernant les musulmans français par acquisition, et à 46% chez les musulmans de France qui proviennent de pays étranger. « Cette revendication d’une suprématie de la charia est donc d’abord portée par les nouveaux arrivants qui viennent de pays où l’empreinte de l’islam est très forte », indique Jérôme Fourquet .

Lire aussi :  Un couple, croyant adopter une petite fille, adopte en réalité une naine psychopathe de 22 ans

Autres éléments importants, « un petit tiers de femmes d’origine ou de confession musulmane disent porter le voile » de nos jours, « contre 24 % en 2003 », indique le politologue à nos confrères du Point.

37% des musulmans veulent que la laïcité s’adapter à leur religion

Ce sondage dévoile également que les musulmans « ne sont que 41 % à estimer que la pratique de l’islam doit être adaptée et aménagée pour se conformer à la laïcité à la française ». Au contraire, ils sont un peu plus d’un tiers à vouloir « que c’est au contraire la laïcité française qui doit s’adapter », indique Jérôme Fourquet . « Par rapport à 2011, on constate une progression de 8 points de ceux qui disent que c’est à la laïcité à la française de s’adapter. On observe également une forte progression de l’opposition à la loi de 2010 bannissant le voile intégral dans la rue », ajoute-il.

Merci pour votre visite. Vous pouvez continuer la lecture sur la page suivante !

Loading...