Claude Chirac : révélations sur le décès de son premier époux.

307

Le 12 septembre 1992, ce fut un jour exceptionnel pour la fille de Jacques Chirac. Claude s’était mariée avec, Philippe Habert. Ce dernier était directeur des études politiques du « Figaro ». Durant le printemps 1993, son mari est découvert au sein de l’appartement familial inanimé, seulement sept jours après leur rupture. Les enquêteurs ont immédiatement pensé à un suicide …

 Suite à l’enquête, le médecin légiste a découvert une dose extrêmement importante de médicaments dans l’estomac.

« Quand je l’ai vue, j’ai tout de suite su que c’était elle. » Ce fut les déclarations de son premier époux, Philippe Habert à nos confrères du Parisien. Ce fut une véritable coup de foudre dès les premiers regards échangés.

Lire aussi :  Sandra Bullock, Keanu Reeves avait-elle une romance secrète qui s'est terminée en chagrin ?

 Hélas, ce ne fut pas le cas pour Claude Chirac  : « Plus la date fatidique arrive, plus elle est tentée d’annuler le mariage. Pourtant, elle n’ose pas officialiser la chose, tant les préparatifs ont été importants. […] Une fois la fête achevée, il apparaît que Claude n’est pas à son aise vis-à-vis de ce nouvel époux en proie à l’irritation« .

D’autant plus que l’époux a un caractère bien trempé, et ne se gêne pas à critiquer ouvertement les personnes politiques qui ne sont pas du même avis que lui. Pour illustrer ceci, ce dernier avait tout simplement refuser un cadeau de mariage (un tapis) émanant de l’ancien roi du Maroc, Hassan II. Ce refus a été justifié par la présence de prisonniers politiques au Maroc.

Lire aussi :  Après 3 morts suite à l'utilisation de la cigarette électronique, l'Etat demande de stopper son utilisation

Même si le mariage fut extraordinaire et a été célébré avec la présence de 2000 invités, les jeunes mariés n’avaient pas l’air à l’aise. D’ailleurs chacun habitera dans son propre appartement. D’autant plus que leurs désaccords politiques les séparent davantage. Il y a même eu des tensions en public concernant leurs divergences politiques.

Claude Chirac envisageait de plus en plus de divorcer, mais son époux, Philippe Habert considérait le divorce comme « un déshonneur », indique nos confrères de Gala.

Claude Chirac, accompagne son père, Jacques Chirac, dans tous ses déplacements durant sa campagne aux législatives. De ce fait, elle est quasiment jamais au sein de la capitale et le couple s’effondre.

Lire aussi :  Une dame âgée de 73 ans accouche de jumelles, une première internationale

Le 5 avril 1993, sept jours après le succès de Jacques Chirac aux législatives, son corps est découvert sans vie au sein de l’appartement du conjoint. Son décès serait lié à une surdose de médicament.

Notre confrère, Laurent Léger, a déclaré « Les enquêteurs ont retrouvé dans l’appartement de Philippe Habert des photos de son mariage bien en évidence. Ils ont aussi remarqué que la vidéo de ce jour heureux était insérée dans le magnétoscope« .

Merci pour votre visite. Vous pouvez continuer la lecture sur la page suivante !

Loading...