Affaire Bygmalion, Nicolas Sarkozy reconnu coupable ! Il est condamné à 1 an de prison ?

0
211

L’ancien président de la république, Nicolas Sarkozy été reconnu coupable d’avoir tenté de corrompre un juge en 2014, après avoir quitté ses fonctions, en suggérant qu’il pourrait lui obtenir un poste prestigieux en échange d’informations sur une affaire distincte. Le mari de Carla Bruni est le premier ancien président français à obtenir une peine de prison.

Dans la décision, la juge Christine Mée a déclaré que l’homme politique conservateur « savait ce qu'[il] faisait était mal », ajoutant que ses actions et celles de son avocat avaient donné au public « une très mauvaise image de la justice ». Les délits ont été qualifiés de trafic d’influence et de violation du secret professionnel.

Si l’appel de l’e chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy n’aboutit pas, il pourrait purger un an à domicile avec un bracelet électronique, plutôt que d’aller en prison. Son épouse, mannequin et chanteuse Carla Bruni, a réagi en qualifiant l’affaire de « persécution insensée », ajoutant que « le combat se poursuivait et la vérité éclaterait ».

En ce jeudi, 30 septembre, c’est une toute autre affaire qui a fait couler beaucoup d’encres. En effet, Nicolas Sarkozy a été reconnu coupable dans l’affaire Bygmalion. A l’heure où nous écrivons ces lignes, le juge n’a toujours pas révélé sa sentence. Toutefois, l’ex président de la république risque jusqu’à un an de prison.

L’accusé était absent au tribunal de Pairs où il a été représenté par son avocat. Dans cette affaire très médiatisée, Nicolas Sarkozy est coupable de financement illégal de compagne électorale. Selon les juges, l’ex chef de l’Etat aurait poursuivi la réalisation des meetings, engagé des dépenses et volontairement omis, en qualité de candidat, d’exercer un contrôle sur les dépenses.

Ces délits ont été commis au bénéfices d’une président de la république en exercice. Dans ce procès Bygmalion, Nicolas Sarkozy connaissait le montant du compte de la campagne, qu’il avait largement dépassé. Aujourd’hui, il risque gros. Une chose est sûre, l’ex chef de l’Etat fera sans doute appel, comme pour ses précédentes condamnations …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici