Affaire conclue : Sophie Davant interdit l’accès d’une candidate à la salle des ventes

0
1413

Depuis plusieurs années, la célèbre animatrice, Sophie Davant est devenue une animatrice incontournable à la télévision. Son style unique et sa joie de vivre ont conquis les téléspectateurs, qui ne rateraient pour rien au monde ses émissions. Récemment, la direction de France 2 lui a, a proposé de gérer une nouvelle émission, intitulée « Affaire conclue », dont les audiences atteignent des sommets depuis le début.

Avant de rentrer dans le coeur du sujet, N’hésitez pas à partager cette vidéo avec vos amis et vos proches. Et si vous êtes nouveau sur la chaîne ‘Les Aventuriers’, abonnez vous et activez la notification pour ne rater aucun de nos contenus.

Nous allons vous dévoiler, à travers cette vidéo les raisons pour lesquelles Sophie Davant a interdit l’accès d’une candidate à la salle des ventes, durant son émission ‘Affaire Conclue’.

Le confinement a aussi permis à un nouveau public de découvrir ce programme exceptionnel. Ce nouveau public a fait exploser les audiences de l’émission. Mais récemment, les téléspectateurs ont été confrontés à une situation rarissime dans l’émission. En effet, Sophie Davant a refusé l’accès à la salle des enchères à l’une des candidats d’Affaire conclue ! Une situation qui a engendré de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Il faut dire que la raison est stupéfiante. En effet, Josette, une candidate de l’émission, qui était présente dans l’émission pour vendre une vieille lampe signée Emile Gallé. D’autant plus que cet objet faisait la plus grande fierté de la septuagénaire ! Elle était convaincue qu’elle allait pouvoir en tirer une somme importante. Elle envisageait de sa faire plaisir ainsi qu’à ses proches. Mais brusquement ses rêves ont été brisés par l’experte Elsa Joly-Malhomme, lui a révélé en direct qu’il s’agissait d’un faux …

Concernant cette très belle lampe, la septuagénaire a révélé qu’elle l’avait trouvée dans le grenier da sa maison de campagne. L’expertise de la commissaire-priseur a beaucoup étonnée sa détentrice, qui était persuadée en tirer un bon prix. Malheureusement elle a très vite déchanté.

La Commissaire priseur a déclaré : « C’est pas un vrai Gallé. On le voit dans la qualité là, y’a même un petit passage qui a été fait pour un fil, tout est entièrement moderne et surtout c’est un petit peu plus grave que ça, c’est que là, sous le nom il y avait quelque chose. Sous la signature il y avait la mention TIP parce qu’on a le droit de vendre une copie c’est autorisé mais il faut laisser le mot TIP ».

Elle a également poursuivi :   » Et là il a été meulé voilà, et donc on peut pas vendre un vase où ne figure pas cette mention qui indique clairement que c’est une copie ». La retraitée a tentée de faire bonne figure, en restant positive face à Sophie Davant . Elle a déclaré : « Ça fait rien je serais venue pour vous !  » . Par ailleurs, elle a annoncé qu’il s’agissait certainement de l’expérience la plus marquante qu’elle n’a jamais vu.

Laisser un commentaire