Affaire Delphine Jubillar : Sa voiture fait des révélations stupéfiantes

0
2818

Midi Libre a publié le 30 août dernier l’interview accordée par l’avocat de Cédric Jubillar. Le magistrat révèle les conclusions de l’analyse réalisée sur le véhicule de Delphine Jubillar.

Le soir de la disparition de Delphine Jubillar, lorsque les gendarmes, sollicités par Cédric Jubillar, arrivent au domicile du couple, ils trouvent, à l’extérieur, la voiture de la jeune femme disparue garée de manière inhabituelle. Les vitres sont couvertes de buée et une fenêtre côté conducteur est ouverte alors que les faits se déroulent en plein mois de décembre et que cette nuit, il pleut.

Une information qui avait été révélée lors de la conférence de presse du procureur de Toulouse. Elle suscitait également une interrogation, celle de savoir si la voiture de Delphine Jubillar avait été déplacée la nuit de sa disparition. Mais pour Me Jean-Baptiste Alary, l’avocat de Cédric Jubillar, cette piste est loin d’être « sérieuse ».

« Cette histoire de stationnement n’est pas sérieuse il y a une multitude de raisons pour que la voiture ait été garée dans un autre sens que d’habitude, si c’est le cas », affirme-t-il. Il en profite pour donner les résultats des analyses ADN du véhicule. « Qui plus est, rien n’a été trouvé d’intéressant dans cette voiture. Pas de terre, de boue, de trace ADN de Delphine dans le coffre », indique le magistrat. 

« La voiture de Delphine Jubillar n’était pas garée dans le bon sens, celle-ci la garait toujours en marche arrière, prête à partir pour le lendemain », avait révélé le procureur lors de sa conférence de presse. Le JDD en outre rapportait que Cédric Jubillar avait « remis lui-même les clés de la voiture de son épouse aux gendarmes ».

Le conseil de Cédric Jubillar requièrent toujours sa libération. Convaincus de l’innocence de leur clients, ses avocats travaillent à démonter tous les éléments à charge présentés contre lui lors de sa mise en examen. L’ancien compagnon de Delphine Jubillar devrait retourner devant le juge en charge de l’affaire au mois d’octobre prochain. 

La dernière demande de mise en liberté rédigée par ses avocats a été rejetée le 8 juillet dernier. Le mercredi 25 août, ils ont fait appel de cette décision, dénonçant « un dossier complètement vide ». Pour le moment, Cédric Jubillar reste présumé innocent. Delphine Jubillar, elle, demeure introuvable depuis la la nuit du 15 au 16 décembre 2020 où sa disparition avait été signalée à Cagnac-les-Mines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici