Alain Delon, confronté à l’euthanasie – entretien poignant face à son fils Anthony

1
1865

La star du cinéma français, Alain Delon a dû faire face à un terrible AVC qui aurait pu lui être fatal en 2019. Au bout du rouleau, l’acteur a retrouvé la joie de vivre avec l’arrivée au monde de son petit-fils, né le 15 février 2020. La star a longtemps été confinée dans sa grande maison de Douchy située dans le Loiret où il a subi une convalescence sans précédent.

Alain Delon, a été accompagné par une équipe médicale, composée de médecins, kinésithérapeutes et d’infirmières qui ont fait leur maximum pour leur remettre d’aplombs. En effet, le monument du cinéma français aurait beaucoup de difficultés à communiquer et à se déplacer. Son AVC a eu de lourdes répercussions dans sa vie.

« Mon père a fait un accident cardio-vasculaire et une légère hémorragie cérébrale. Il a été opéré à la Pitié Salpêtrière, où il est resté trois semaines en soins intensifs. Toute la famille s’est relayée à son chevet, mon frère, ma sœur et ma mère Nathalie », avait révélé, au moment des faits son fils Anthony Delon, auprès de l’AFP.

Récemment, le monstre sacré du cinéma n’a jamais caché ses idées sur l’euthanasie. Il n’a pas manqué de se livrer sur le droit de mourir dignement. Une opinion partagée par son fils, Anthony, qui a vu sa mère, Nathalie mourir, à la suite d’un long combat contre la maladie.

« Elle a toujours vécu en femme libre, elle a toujours fait ce qu’elle a voulu, quand elle l’a voulu. Elle a décidé de vivre comme cela et elle a décidé de mourir aussi quand elle le voudrait, comme elle le coulait », a avoué Anthony Delon, lors de son passage dans une émission de TV5.

Des propos validés par son illustre père. « Un pays où l’euthanasie est autorisée par la loi. Décider de sa propre mort, un choix qui n’est pas pour déplaire, loin de là, au Guépard », a rapporté l’hebdomadaire Ici Paris. Dans L’Illustré, l’heureux papa de trois enfants a déclaré  : «  Il y a un côté très propre, net. Tu es dans ta chambre avec les gens que tu veux, avec les amis que tu as choisis ».

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis moi même d’accord avec l’euthanasie souffrant dun cancer je veut partir en paix mes enfants dont au coyrant bon courage et les anges setonts avec vous je vous embrasse. Nathalie.

Laisser un commentaire