Alain Delon lourdes menaces envers le réalisateur d’Astérix

0
3

Plusieurs de ses rôles sont restés en mémoire, dont celui de Jules César dans Astérix aux jeux olympiques. Cependant, entre l’acteur et le réalisateur, ca n’a pas été de tout repos sur le plateau de tournage.

Alain Delon on le sait ne sait pas mâcher ses mots. Durant le tournage du  film Astérix aux Jeux olympiques sorti en 2018, il en a fait voir de toutes les couleurs à Thomas Langmann, le réalisateurExigeant et difficile, l’acteur émérite qui est aussi connu pour être une « grande gueule »était même allé jusqu’à l’intimidation.

D’après le site de BFMTV, le tournage dans lequel il joue son rôle le plus emblématique ne se serait pas réellement déroulé comme prévu. Car il arrivait très souvent à l’acteur de s’énerver. Et cette fois, celui qui a été victime d’un AVC en août 2019 avait décidé de mener la danse. Ce qui a résulté en une « guerre d’égo » avec d’autres acteurs célèbres présents dans le tournage  comme Gérard Depardieu qui joua le rôle d’Obélix.

Mais c’est surtout envers le réalisateur que l’interprète de La Piscine déverse son courroux. A l’issue du contrat signé avant le démarrage du tournage, Alain Delon avait mentionné une requête bien précise : il ne devait y avoir aucune promotion du long-métrage sans sa caution. Seulement, Thomas Langmann diffusera quelques images au cours d’une convention TF1.

Un acte qui fait entrer le père d’Anthony Delon dans une grande colère. Furieux, l’acteur aurait immédiatement  appelé le réalisateur et l’aurait menacé en ces termes: « Je vais vous tuer ! ». Après cet épisode, Alain Delon n’aurait pas adressé la parole à Thomas Langmann pendant trois jours. Une situation difficile à gérer pour le réalisateur.

Le tournage est d’autant plus compliqué qu’Alain Delon n’est pas la seule icone à jouer dans le film. En plus de Gérard Depardieu, on note dans le casting d’Astérix aux Jeux olympiques la présence de Benoît Poelvoorde, Alexandre Astier, Jamel Debbouze, Élie Semoun, Zinedine Zidane, Michael Schumacher ainsi que  Tony Parker.

Le tournage aura été une « machine d’autodestruction permanente », d’après un collaborateur. Les acteurs ne fournissaient aucun effort. Gérard Depardieu par exemple n’hésitait pas à envoyer sa doublure dès qu’il en avait l’occasion. on comprend mieux dès lors pourquoi malgré le budget important de 75 millions d’euros alloués à sa réalisation, ce long-métrage d’Astérix est le moins bien noté sur le site d’Allociné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici