Alain Delon, ses idées suicidaires reprennent le dessus …

Depuis son AVC qui lui a valu une longue convalescence, l’acteur est resté loin des caméras. Il sera cependant de retour à l’écran un bref instant dans un documentaire touchant.

Victime d’un AVC en 2019, quelques semaines après avoir reçu la Palme d’Or d’honneur au Festival de Cannes, Alain Delon a, depuis, très peu été aperçu en public. Après de longs mois de convalescence, il semble en meilleure forme et a accepté dernièrement d’accorder un entretien au journaliste et présentateur Cyril Viguier.

L’interview sera diffusée dans le cadre d’un documentaire intitulé Alain Delon face au monde. Dans ce film qui apparaitra à l’écran de TV5 Monde à partir du 1er juillet prochain, l’interprète de La Piscine parle de l’actualité mondiale, sa carrière mais également de ses projets au cinéma.Il y a un an, celui qu’on surnomme Le Guépard sortait de son silence et confiait à l’AFP : «Je vais mieux, mais c’est long».

Après son accident, Alain Delon a subi une opération à l’hôpital la Pitié Salpetrière à Paris, puis est allé suivre sa convalescence en Suisse. Dans un extrait de l’entretien qui sera prochainement diffusé, on peut entendre Cyril Viguier dire : «Alain Delon est de retour. Ce à quoi l’acteur répond en riant : «Absolument ! Vous n’êtes pas pour ?». «J’emmerde tout ceux qui ne sont pas pour », ajoute-t-il.

Dans un autre extrait, le journaliste lui rappelle : «Vous êtes à la Salpetrière et autour de vous on pense que vous allez mourir », le monstre du cinéma réplique sans aucune hésitation : «Je ne meurs pas comme ça, je ne meurs pas si facilement ». L’acteur est ainsi revenu sur ce jour où tout à basculé : «C’est arrivé comme ça, à 19h20. Je me suis senti mal et je suis parti en ambulance à l’hôpital. Je ne savais pas pourquoi j’étais là, ni ce que j’avais exactement. Ils m’ont couché et je n’ai rien senti. J’ai su après que j’avais fait un AVC», a-t-il relaté.

Dans son interview avec Paris Match paru ce jeudi 17 juin, l’acteur de 85 ans a partagé son point de vue sur la mort et s’est dit favorable à l’euthanasie. «A partir d’un certain âge, d’un certain moment, on a le droit de choisir de foutre le camp tranquillement, sans passer par les hôpitaux, les piqûres, les machins… voilà », a-t-il déclaré.

Et pour ses obsèques, il est très clair : «Je ne veux pas de funérailles publiques. Ça ne m’intéresse pas du tout ». Alain Delon a affirmé vouloir être enterré auprès de ses chiens à Douchy, expliquant que : « J’ai un tel amour pour mes chiens. Ils sont la moitié de ma vie. Trente-cinq chiens sont enterrés ici, partout, j’ai même une chapelle et je rêve toujours d’être enterré parmi eux».

alex Dupond

Rédacteur web, j'ai à cœur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.