Albert et Caroline de Monaco au fond du trou en Autriche, leur sécurité débordée !

0
184

La garde rapprochée du prince et de la princesse ont eu du mal à contenir, en Autriche, les fans entassés devant leur hôtel.

Le séjour à Vienne, en Autriche, de Caroline de Monaco et le prince Albert II n’a pas été des plus simples. Les membres de la famille princière monégasque ont été surpris par la foule de fans qui les attendaient, massés devant leur hôtel. Leur arrivée avait été annoncée quelques heures plus tôt par la presse locale. 

Et à la grande surprise de leur garde rapprochée, l’aînée des Grimaldi et le souverain de Monaco se sont laissé aller au jeu des photographes, acceptant même de prendre quelques selfies. Présents dans la ville dans le cadre d’une prestation de l’Opéra de Monte-Carlo, la tenue de Caroline de Monaco n’aura pas fait l’unanimité. 

Elle portait une robe noire qui aurait eu tendance à la vieillir. Cette sortie entre le frère et la sœur donne une claque à la rumeur diffusée par le magazine Voici selon laquelle Caroline de Monaco serait fâchée contre le prince Albert qui aurait pris parti contre elle pour son épouse Charlène de Monaco. 

Après son retour au Rocher, la première dame monégasque aurait émis des conditions pour faire une apparition lors de la fête nationale de la principauté. « Elle a accepté de revenir en posant des conditions, à commencer par la plus vitale pour elle », a confié une source parlant de l’ancienne nageuse professionnelle.  

« D’accord pour assister aux présentations officielles, mais avec l’assurance que Caroline, avec qui ça a toujours été tendu et compliqué, n’y soit pas », a révélé la source. Un accord qui aurait été proposé à la mère de Charlotte Casiraghi. Mais l’aînée des Grimaldi y aurait apposé son veto ferme. Ce qui aurait créé des tensions entre le prince Albert et elle. 

« Albert a demandé à Caroline de ne pas venir pour la fête nationale, histoire d’éviter les tensions. Entre eux la discussion a été musclée mais Caroline n’a pas voulu céder », a ajouté cet proche. Les images de leur virée  à Vienne contribuent à coup sûr à démentir l’existence de quelconques frictions entre eux. 

Laisser un commentaire