Alexandre, ‘l’amour est dans le pré’, sous le choc par la demande étonnante de Mathieu !

0
399

Tous les ans, des agriculteurs et agricultrices arrivent à trouver l’amour, grâce à l’émission ‘l’amour est dans le pré’, diffusée chaque lundi soir sur M6 et présentée par la ravissante animatrice, Karine Le Marchand. Le concept est hors norme et attire à chaque saison de nombreux téléspectateurs. Malgré les saisons qui s’enchaînent, le succès est toujours au rendez-vous.

Il y a quelques jours, l’heure du bilan a eu lieu sur M6. La célèbre animatrice Karine Le Marchand discutait avec beaucoup de transparence avec Mathieu, éleveur de taureaux en Camargue et son partenaire Alexandre. Le couple a eu un véritable coup de foudre l’un pour l’autre. Très rapidement, ils sont devenus inséparables.

« J’ai réussi à trouver un travail dans une écurie à Marseille dix jours après m’être installé chez Mathieu » a indiqué Alexandre durant un entretien accordé à nos confrères de Télé Loisirs. Malgré un amour à toute épreuve, les situations éprouvantes ont très rapidement fait leur apparition dans leur relation.

En effet, Alexandre est passé à deux doigts de la mort à la suite d’un très grave accident, qui aurait pu être tragique. « Le premier jour, je me suis fait une triple fracture de l’humérus, une fracture ouverte à la tête à cause d’un coup de pied, une autre au niveau de l’arcade. J’ai des plaques et des broches dans le bras Je suis inapte au travail avec des chevaux de course pendant au moins un an », a-t-il indiqué.

Un drame terrible, qui songe désormais à se réorienter professionnellement parlant. « Je vais entamer une formation dans l’immobilier pour être agent commercial. Je suis passé par toutes les émotions, mais heureusement qu’il y avait Mathieu pour m’épauler », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Alexandre a été choqué par la demande en mariage de Mathieu à laquelle il ne s’attendait absolument pas. « Cela a été un choc. Mes larmes étaient des larmes de joie mais aussi de tristesse. J’étais heureux de sa demande. Mais d’un côté je me demandais, si je le méritais vraiment », a-t-il confié avec beaucoup d’émotion.

La date du mariage est prévu pour le 12 juin prochain. « On veut faire quelque chose avec des chevaux, d’un peu traditionnel, mais pas cucul la praline. On prépare un mariage simple, efficace, campagne et à notre image », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire