Alice Taglioni révèle son « rôle de parent terrible », avec le journaliste Laurent Delahousse

0
179

Alice Taglioni évoque sans ambages sa « vie de parent » avec Laurent Delahousse qu’elle qualifie d' »horrible ».

 Alice Taglioni et Laurent Delahousse gère une tribu récomposée de 5 enfants. La jeune maman qui évoque très peu sa vie privée, s’est livrée, lors d’une interview accordée au magazine ELLE, sur sa vision de la maternité. « Le centre absolu de toute ma vie, ce sont mes enfants », affirme la comédienne. 

« Je n’ai même pas de mot, c’est fou. C’est grâce à eux que je suis une femme heureuse », dit-elle. Mais Alice Taglioni n’hésite pas à parler de cette réalité que plusieurs parents choisissent d’occulter. « En même temps, c’est à cause d’eux que j’ai peur tout le temps, que je me prends la tête, car la vie de parents est horrible », reconnait-elle.

« Quand on met son enfant au monde, surtout le premier, c’est un coup de poing dans la gueule. Fini l’insouciance, la légèreté », a déclaré la comédienne  dont le premier enfant, son fils Charlie, est né en mars 2009 de sa relation avec Jocelyn Quivrin, décédé quelques mois après la naissance du petit garçon dans un tragique accident de voiture. 

Elle retrouve l’amour plusieurs années après dans les bras de Laurent Delahousse, à la suite d’un long deuil. A l’époque, le journaliste est déjà le papa de deux petites filles, Liv-Helen et Sacha. Aujourd’hui adolescentes, elles émerveillent la comédienne, indique le magazine ELLE, tant elles sont conscientes des risques sur les réseaux sociaux. 

En 2016, le couple accueille Swann, puis en 2019 Lino , renforçant les liens de la fratrie. Laurent Delahousse ne s’est récemment pas confié sur sa petite famille, mais au sujet de cette addiction dont il a du mal à se défaire. Pourtant, assure-t-il, il essaierait depuis des années de trouver une solution à ce problème. 

Cette addiction est la cigarette dont le journaliste affirme ne pas parvenir en s’en priver « pour survivre » et « combler le stress ». « J’ai essayé le patch, la cigarette électronique, j’ai essayé l’hypnose. Ça n’a pas marché », confiait-il face à Michel Cymes. « Il anime deux conférences de rédaction pour chaque JT, clope en écrivant ses lancements », rapporte de son côté Libération au sujet du compagnon d’Alice Taglioni. 

Laisser un commentaire