Amandine Pélissard, ‘Familles nombreuses, la vie en XXL’, « profite » des allocations familiales !

0
24

Le programme très populaire, ‘ Familles nombreuses, la vie en XXL’ diffusé sur TF1 rencontre un franc succès depuis plusieurs mois. En effet, en dépit des saisons qui se succèdent, les téléspectateurs semblent beaucoup apprécier cette émission, au concept novateur. D’ailleurs, les audiences atteignent facilement plus de 2 millions de téléspectateurs chaque fin d’après midi.

Les caméras de TF1 dévoilent le quotidien des familles nombreuses françaises, qui partagent le moindre détail de leurs vies privées. Certaines familles dévoilent parfois des situations particulièrement difficiles où apparaissent leurs véritables personnalités. L’émission est également rythmée par les échanges engagés des internautes sur les instagram, qui sont très investis par le quotidien de ses familles hors normes.

Il y a quelques jours, la famille Pélissard a été au centre d’une vive polémique. En effet, Amandine, maman très exigeante au caractère bien trempé, a malheureusement été lourdement critiqué par certains de ces détracteurs sur les réseaux sociaux, qui l’on qualifiée de « cassos ». La ravissante brune, qui n’est pas du genre à se laisser faire, a évoqué les raisons pour lesquelles, elle et son mari ont décidé de quitter leur emploi respectif, il y a deux ans.

Certains internautes lui reprochaient de profiter du système et des allocations familiales. « Mes impôts entretiennent tes enfants. », a répliqué un internaute, qui sous entend que la famille Pélissard profite des allocations familiales. La réponse d’Amandine ne s’est pas fait attendre  « Quand tu n’as pas travaillé deux ans de ta vie, les gens te traitent de cassos… « , a-t-elle lâché.

Avant de poursuivre : « Se dévouer à sa famille, c’est tout à fait noble et respectable. Je pense que les gens qui sont dans la critique, ce sont des gens qui n’en seraient pas capables. Ça, c’est sûr. Parce que ce genre de réflexion ne vient jamais de mamans de familles nombreuses. Toutes les réflexions dans ce sens-là que j’ai eues – “cassos”, les impôts, les allocs etc – ce sont toujours des familles où il y a un ou deux enfants maximum. Ou pas d’enfants ».

Celle qui s’est enfin réconciliée avec sa mère récemment a tenu à mettre les choses au clair.  » Ces réflexions de merde, ça vient avant tout de gens qui n’en seraient pas capables. Si c’est si merveilleux, qu’elles en fassent huit, neuf, dix ! Et puis elles verront… Si les allocs c’est l’Euro millions, elles verront. Sur les allocs, tout est calculé, tout est déduit, tout est compté. Le moindre euro qu’on gagnait à l’époque avec Vinted, les allocs en tenaient compte. Il faut arrêter de planer ! », a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire