Amel Bent au fond du trou depuis un mois, elle vit un calvaire depuis la naissance de son fils

0
31

Amel Bent, qui fait face à plusieurs défis et serait au plus bas de sa forme, échange à ce sujet avec sa communauté virtuelle. 

La chanteuse a accouché de son troisième enfant en avril dernier. Un petit garçon alors qu’elle aurait aimé avoir une troisième fille. Mais cela ne l’empêche pas d’aimer tout autant son petit « prince », comme elle l’avait identifié sur Instagram à sa naissance. Quelques mois après, Amel Bent ne serait pas au mieux de sa forme. 

C’est du moins ce qu’indique le magazine Public, qui devrait faire davantage de révélations sur son état dans sa parution du 10 juin. « Tout semblait sourire à cette célébrité française qui vient de donner naissance à un enfant. Et pourtant, depuis un mois elle enchaîne les épreuves difficiles », a indiqué la publication. 

L’hebdomadaire fait en fait référence à la peine de 15 mois de prison infligée à son mari, Patrick Antonelli. Les déboires de ce dernier avec la justice sont en rapport avec des actes illégaux relatifs à la délivrance de permis de conduire. Pour Amel Bent, il n’est nullement question qu’elle tourne le dos au père de ses enfants.

« Son crédo », indique une source proche de la chanteuse, se résumerait en: « oui, il a fait des conneries! Mais qui n’en fait pas? ». « Elle est aveuglée par son amour », affirmait une autre source, citée cette fois par le magazine Closer au mois d’avril. « Ce qui compte avant tout, c’est qu’il soit un super papa pour ses filles et son petit garçon, et un super époux », était-il encore indiqué. 

Mais il n’y a pas que le cas de son conjoint qui l’a fragilisée ces derniers temps. Amel Bent a aussi été affectée par la brève hospitalisation de son fils peu de temps après sa sortie de la maternité. Le petit garçon, pris en charge au centre hospitalier Rives de Seine à Neuilly-sur-Seine, avait été soigné pour une insuffisance respiratoire et une bronchite aiguë. 

« Bouleversée et très inquiète pour son fils, Amel Bent a passé cinq jours et cinq nuits à veiller son nouveau-né », rapportait la publication. Elle ne se serait durant cette période permise qu’une sortie, « celle d’accomplir son devoir de citoyenne » pour le second tour de l’élection présidentielle. Des informations que l’artiste aura le loisir de confirmer ou d’infirmer ce 9 juin lors d’un échange qu’elle accorde à sa communauté Instagram.  

Laisser un commentaire