Amel Bent, au fond du trou – la série noire continue !

0
88

Amel Ben est une figure emblématique de la scène française. La ravissante brune a marqué les esprits avec ses chansons exceptionnelles et depuis plusieurs années, elle officie également en tant que coach dans l’émission télé-crochet The Voice. Celle qui a accouché de son troisième enfant récemment, a accumulé les épreuves ces derniers mois.

Rappelez-vous, l’année dernière son mari, Patrick Antonelli a été condamné pour une affaire d’escroquerie sur la délivrance de faux permis de conduire. Le père de famille a indiqué qu’il voulait engranger des gains importants afin de rivaliser avec les revenus de sa femme, Amel Bent. «Je tombe amoureux d’elle, j’ai moins de moyens mais je veux être au niveau quand on sort avec des gens qu’elle fréquente», a-t-il confié.

Par la suite, le couple a pris la décision de divorcer, pour éviter une saisie sur le patrimoine de la chanteuse. L’artiste émérite a beaucoup souffert de la médiatisation de la condamnation du père de ses enfants. «On parlait beaucoup de moi mais pas pour ma musique. Je me suis sentie abîmée par quelque chose qui était hors de contrôle. Je souffrais, je me sentais jugée», a-t-elle annoncé.

Alors que cette affaire était enfin derrière eux, le couple a annoncé qu’ils attendait un heureux événement. Malheureusement, la ravissante brune a confié quelques semaines plus tard avoir été victime d’une fausse couche. Une situation dramatique qu’Amel Bent a tenu à expliquer lors d’une interview accordée à Audrey Crespo Mara, pour le compte de l’émission ‘Sept à Huit’, diffusée sur TF1.

« Très vite, je commence à ressentir aussi dans les jours qui suivent, d’autres sensations que je connais moins… Ca commence par des crampes au niveau du ventre. J’appelle évidemment tout de suite mon médecin qui me dit que c’est un peu normal. Dès la fin de l’enregistrement, j’irai le voir pour faire la fameuse première écographie. Sauf que les douleurs s’intensifient. Je dis rien, je traverse les journées d’enregistrement en me disant : ‘J’espère qu’il n’y a rien de grave’. « En fin de compte c’est la désillusion, puisque quand j’arrive chez le médecin et qu’on fait l’échographie, il me dit effectivement que je suis en train de perdre le bébé que j’attendais », a-t-elle avoué.

Avant d’ajouter : « C’est un choc parce que, mine de rien, à partir du moment où on a fait un test de grossesse et qu’il s’avère être positif, on est enceinte. On le vit profondément dans son corps, dans son coeur. On le partage avec la personne avec qui on vit. On est déjà en train de s’imaginer un futur, ça va très très vite ! Quand on vous dit : ‘Vous êtes enceinte mais vous n’aurez pas d’enfant’, c’est dévastateur ! (…) C’est une situation très particulière, très douloureuse, tant physiquement que psychologiquement. ».

Puis, quelques mois plus tard, elle a donné naissance à son fils. Mais la star a été beaucoup été ébranlée par l’hospitalisation de son fils, quelques jours après sa naissance. Une nouvelle épreuve qu’elle a eu beaucoup de mal à encaisser. « Bouleversée et inquiète pour son fils, Amel Bent a passé cinq jours et cinq nuits à veiller sur son nouveau-né », a annoncé le magazine people Public.

Laisser un commentaire