Anne-Elisabeth Lemoine humilie Olivier Véran après une étourderie monumentale sur C à Vous

0
91

Anne-Elisabeth s’est moqué de son invité, Olivier Véran, qui était de passage dans son émission pour commenter les résultats des législatives. 

Après l’annonce des résultats du second tour des élections législatives, Anne-Elisabeth Lemoine a reçu dans son émission l’ancien ministre de la santé, Olivier Véran. Ce dernier a eu un trou de mémoire sur le plateau de C à vous, alors qu’il intervenait au sujet de la motion de censure que les Insoumis affirment déposer le 5 juillet prochain. 

Le nouveau ministre délégué en charge des Relations avec le Parlement et de la vie démocratique a, un moment, oublié quel était le nom de son parti. Il faut dire que celui-ci a changé de dénomination plus d’une fois. Ce qui n’a cependant pas manqué de provoquer la surprise chez l’animatrice de France 5. 

« Les Républicains peuvent faire une majorité? Non. La Nupes peut faire une majorité? Non. Et la Nupes ne va pas s’associer au Rassemblement national. Donc, il n’y a pas d’alternatives à l’idée d’une majorité qui part de … comment ça s’appelle… Ensemble! Pardon, Renaissance », a afirmé ce soir Olivier Véran. 

L’ancien ministre de la santé a ainsi été moqué par l’animatrice du programme. « Vous avez bien été élu sous l’étiquette Ensemble? », lui a demandé Anne-Elisabeth Lemoine. « Il y a eu En Marche, Avec Vous, Ensemble et maintenant Renaissance… », a tenté de justifier le protégé de Brigitte Macron. 

« Oui c’est Ensemble! parce que c’est La République en marche, Renaissance, le Modem et Horizons. Mais je n’ai jamais été dans les trucs de partis. Je respecte infiniment ceux qui s’en occupent mais moi c’est vraiment… », a ajouté l’ancien ministre de la Santé, avant que l’animatrice ne fasse une remarque peu flatteuse. 

« Si même vous, vous vous y perdez! », a repris Anne-Elisabeth Lemoine. Le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, lui, pourrait être blâmé par la cheffe du gouvernement qui, en remportant les suffrages dans sa circonscription, est parvenue à conserver sa place à la tête du gouvernement. 

Laisser un commentaire