Anne Roumanoff, souffre le martyr à cause d’une opération de chirurgie esthétique

0
2

L’ humoriste populaire, Anne Roumanoff est une artiste incontournable de la scène française et a su s’imposer au fil des années dans le cœurs des français. Ses fans apprécient particulièrement son style imitable et sa touche personnelle qui font d’elle une humoriste exceptionnelle. Ses nombreuses qualités sont un véritables atouts et notamment son sourire qu’elle ne quitte jamais.

Célèbre pour toujours porter du rouge sur elle, Anne Roumanoff a une carrière professionnelle qui atteint des sommets. Les billets pour ses spectacles se vendent comme des petits pains. Bien qu’elle semble accomplie et épanouie, la célèbre humoriste a avoué récemment avoir succombé à la chirurgie esthétique. Et pour cause, un complexe qui empoisonnait sa vie …

Lors de sa participation dans l’émission On refait la télé, sur RTL, l’heureuse maman d’une grande fille a fait des confidences renversantes sur son attirance pour la chirurgie esthétique. Il faut dire qu’en France, le bistouri est un sujet parfois sensible et les personnalités se gardent souvent d’en parler publiquement. Rares sont ceux qui brisent le silence.

« Vous avez rajeuni de 20 ans, et tout ça, sans chirurgie esthétique », lui demande l’animateur Éric Dussart. Autant vous dire que la ravissante rousse ne s’est absolument pas défilée. « Ah si, un peu, quand même ! Nan mais là, au mois de mars, j’ai fait une liposuccion du ventre ! », a-t-elle lâché, à la surprise générale.

Avant de préciser : « Non mais ça fait très très mal ! Franchement, je préfère un régime et des abdos ! J’ai tout le temps du travail, alors que là je me suis dit : ‘Je vais le faire’. Mais je n’avais pas du tout percuté que c’était une opération, hyper… Franchement ça fait très très très mal ».

L’humoriste a annoncé avoir beaucoup souffert pendant les nombreux confinements. « J’ai beaucoup mangé, j’avoue parce que j’étais très inquiète. Et je me suis dit : ‘Si jamais ça se passe mal il faut que j’ai des forces’… Je me faisais livrer parce que c’était pendant le confinement. Je pensais que j’allais mourir et j’avais trouvé une adresse où ils faisaient du steak, en petits morceaux, et des frites… », a-t-elle révélé.

Laisser un commentaire