Anne-Sophie Lapix : Les jambes de la journaliste au cœur d’un scandale !

0
436

Récemment , le JT d’Anne-Sophie Lapix sur France 2 a enregistré une baisse d’audience. Les internautes émettent quelques reproches.

La célèbre journaliste a dès sa sortie du Centre de Formation des Journalistes de Paris, en 1999, été recrutée par LCI. Peu de temps après, elle officiait sur M6 aux commandes de l’émission Zone Interdite. Anne-Sophie Lapix arrive plus tard à la présentation du JT, d’abord comme remplaçante de Laurence Ferrari aux éditions du week-end.

Elle partage alors son emploi de temps entre la présentation du JT et l’émission Sept à Huitqu’elle co-anime. Son travail paye et elle prend les rênes du journal télévisé de Canal+, puis celui de France 2 où les téléspectateurs la retrouvent chaque soir. Anne-Sophie Lapix remplace à ce fauteuil David Pujadas qui l’a occupé durant 16 ans.

Si peu de personnes s’attendent à la voir se distinguer à la suite des grands noms qui se sont succédés au fil des ans à la présentation des JT, la journaliste tient bien sa barque et marque de son empreinte. Anne-Sophie Lapix enregistre des records d’audience à la présentation du JT de 20h de France 2 qui devient l’un des concurrents les plus redoutables sur le marché de l’information.

Lorsqu’elle est testée positive au Covid-19 il y a quelques mois, Anne-Sophie Lapix est remplacée par Karine Baste-Régis. Une baisse légère du taux d’audience est alors constatée. Au retour de l’ex co-présentatrice de Sept à Huit, les chiffres augmente de nouveau. Elle parvient à rassembler tous les soirs plus de cinq millions de téléspectateurs.

Mais la journaliste fait aussi parfois face aux plaintes des internautes qui ne sont pas toujours justifiés. Certains lui reprochent son  sourire durant la présentation du journal, qui apparaît pour eux comme du mépris. Contrainte de revoir ce point de sa tenue face caméra, Anne-Sophie Lapix expliquait à Satellifax en juillet dernier : « Tout sourire dans une interview politique peut être interprété comme de la moquerie, un manque de respect (…) Pour l’interview du président de la République avec Gilles Bouleau cet automne, je me forçais à ne pas sourire… »

Il arrive aussi que ses efforts ne produisent pas les résultats escomptés. Ce 13 septembre par exemple, son JT enregistrait une baisse d’audience. Seulement 4,58 millions de téléspectateurs répondaient ce soir à ce rendez-vous au cours duquel elle proposait des reportages sur le procès d’Alexandre Benalla, les salaires des enseignants et un briefing de la situation dans les villages Afghans.

Laisser un commentaire