Armande Altaï ‘Star Academy’, son salaire exorbitant enfin dévoilé !

0
286

La Star Academy est une émission de télé-réalité française basée sur la série télévisée à succès espagnole Operación Triunfo . Elle a été produite par la société néerlandaise Endemol . Il s’agit d’un concours de jeunes chanteurs. Le programme a engendré une émission tout aussi réussie au Canada appelée Star Académie . L’émission a été diffusé sur TF1 (2001-2008) et NRJ 12 (2012). À la fin de chaque saison, les candidats sélectionnés partaient en tournée en France, au Maroc , en Suisse, en Belgique, en Tunisie et dans d’autres pays francophones.

Samedi dernier, TF1 proposait à ses téléspectateurs un moment de nostalgie avec une émission, qui a évoqué les moments phares de la Star Ac durant de nombreuses années. Un programme qui a atteint des audiences spectaculaires. Visiblement, les fans de l’émission ont été très nombreux à suivre ce programme, qui a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Toutefois, un petit élément a choqué les téléspectateurs. En effet, certains candidats emblématiques du programme ont été floutés. Une démarche, qui a engendré de vives réactions sur instagram. Beaucoup se sont demandés pourquoi certains candidats ont demandé à être floutés. A l’occasion des 20 ans de l’émission, certains gagnants ont brillé par leur absence. C’est le cas notamment de Jenifer et de Nolwenn Leroy.

« Certains refusent, car ils ont tourné la page ; d’autres parce qu’ils souhaitent être rémunérés en contrepartie (c’est notamment le cas de certains anciens de Loft Story). C’est donc au cas par cas que cela se décide, comme cela a d’ailleurs déjà été le cas il y a quelques semaines, lors de la diffusion de documentaires autour des 20 ans du loft ! », ont rapporté nos confrères de Télé Loisirs.

Par ailleurs, l’émission a permis aux anciens professeurs d’être plus bavards sur leur rémunération. C’est le cas notamment, de la professeure de chant, Armande Altaï , lors d’un interview accordée à Sudinfo. Il faut dire que les enseignants disposaient d’un cadre idyllique pour donner leur cours et leur rémunération a atteint des sommets, en raison de l’immense popularité de l’émission.

« Au début, mon salaire était d’environ 5800 euros pour treize semaines, soit plus de 1800 euros par mois. Ensuite, face au succès phénoménal de l’émission, c’est monté aux alentours de 20.000 euros par mois pour les saisons 2, 3 et 8. C’était beaucoup d’argent. »,  a révélé Armande Altaï. Malgré des salaires très hauts, la professeure a fini par démissionner. « La production me mettait la pression pour être moins musical et un peu plus téléréalité. Certains élèves étaient mis en avant et ça m’a fatiguée. J’ai pris du recul jusqu’à ce que je refasse la 8ᵉ saison en tant que directrice et là ça a été compliqué », a-t-elle poursuivi.

Laisser un commentaire