Arthur, victime de menaces de mort. Il fait un choix radical qui compromet son avenir !

0
373

Récemment, le célèbre animateur et producteur Arthur est sorti de ses gongs sur les réseaux sociaux, où il est très actif .La raison de sa colère concerne l’affaire Halimi Sarah. Une veille dame de confession juive qui a été battue à mort par son bourreau, en raison de sa religion. Mais son barreau n’a pas été condamné en raison de la présence importante de stupéfiants dans son sang. Il a été jugé « irresponsable de ses actes » par le tribunal.

« Mon compte insta en général c’est que pour des vidéos rigolotes ou des vidéos inspirantes mais là j’ai envie de vous parler d’un truc perso, c’est que j’ai décidé de me mettre à la drogue. Je vais donc fumer des pétards parce qu’il semblerait qu’en France quand tu es sous l’effet de la drogue tu ne vas pas en prison, on ne te juge même pas », a annoncé l’animateur de l’émission ‘Vendredi tout est permis’, diffusée sur TF1.

Avant de poursuivre : « Tu peux voler, tu peux braquer une banque, tu peux rouer de coups une vieille dame, tu peux lui casser le visage en mille morceaux et la jeter par-dessus la fenêtre en la traitant de ‘sale juive’ et tu ne vas pas être jugé. Je vais tuer personne, rassurez-vous ». « Donc on est dans un pays où on peut tuer après avoir roué de coups et traité de ‘sale juive’ une femme, et juste parce qu’on a fumé ou pris de la drogue avant, on n’est pas jugé (…) Je ne comprends plus rien, et j’ai un peu honte, en fait (…) C’est quoi ce pays, c’est quoi ce délire ».

La semaine dernière, place du Trocadéro à Paris, plus de 25 000 personnes se sont regroupées afin de dénoncer la décision des magistrats qu’il juge incompréhensible et indulgente. De nombreuses personnalités étaient présente afin de déplorer « le manque de justice » dans cette affaire très sensible. En effet, Carla Bruni, Gad Elmaleh, Arthur et d’autres personnalités ont pris la parole en public afin de dénoncer un verdict aberrant.

Lors de ce rassemblement, Arthur en a profité pour évoquer les nombreuses menaces de mort dont il a été victime ces dernières années. A l’époque, il s’était installé quelques semaines à Tahiti, l’île dont est originaire sa dulcinée, Mareva Galanter. « Harcelée par des groupes de fanatiques, qui l’accusaient de financer, l’état israélien, il vivait dans une villa sécurisé, tel un bunker », a rapporté un confrère.

Face à la recrudescence des actes de violence envers les juifs, « Arthur pourrait être tenté d’y retourner rapidement », a poursuivi la publication, qui souligne que le père de famille s’apprête à prendre une décision radicale dans les prochaines semaines. Il ne supporterait plus de vivre accompagner 24h/24 d’une équipe de garde du corps.

Laisser un commentaire