Ary Abittan, au fond du trou – son business au plus mal !

0
316

L’humoriste qui a déjà perdu plusieurs projets pourrait encore devoir revoir son spectacle. 


Ary Abittan subit de toutes parts l’accusation de viol portée à son encontre par une étudiante d’une vingtaine d’années avec qui il avait de façon régulière des relations. Pour se faire oublier, le comédien a choisi de réfugier, seul, à la campagne. Depuis, il aurait regagné la capitale. Le magazine Public s’est, dans ses colonnes, intéressé à lui. 


L’humoriste aurait quitté sa demeure pour s’installer dans un appartement de location. « Histoire de fermer la porte sur les mauvais souvenirs. Sauf que, même loin de cette chambre où tout aurait dérapé, il va avoir beaucoup de mal à oublier la soirée du 31 octobre », commente la publication. 


Et pour cause, la plainte émise contre lui a entrainé l’annulation de plusieurs de ses contrats. Son spectacle Pour de vrai, n’a pu se tenir, et d’après le magazine Public, il est peu probable que cela se fasse au mois de février 2022 comme annoncé. Et s’il devait avoir lieu, l’humoriste devra y apporter quelques modifications compte tenu des évènements présents dans sa vie. 


« Le one-man-show traitant de sa vie privée et son rapport aux femmes, il serait très mal accueilli dans ce contexte », analyse Public selon qui le comédien qui avait été placé en garde à vue fin octobre, puis mis en examen pour viol, aurait été blacklisté par ses anciens compagnons du film Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?


Le troisième volet de la Saga était attendu le 2 février prochain, mais le calendrier de la sortie du film au cinéma a été revu. Ary Abittan étant l’une des têtes d’affiche de la comédie, la production serait inquiète quant à la suite de la procédure et préfèrerait en savoir plus avant de prendre une décision. 


Ary Abittan aurait, selon les révélations du magazine Public, été écarté de l’équipe du film. Il n’aurait pas été invité à la pré-réunion regroupant tous les acteurs. « Une décision qui l’a énormément blessé », indique la publication. Le comédien est accusé par une jeune femme, avec qui il avait des relations régulières, de lui avoir imposé une pratique « sexuelle non conventionnelle ». Le drame se serait produit chez lui. 

Laisser un commentaire