Ary Abittan au plus mal- les propos d’Eddy Mitchell stupéfiants …

0
1064

Le célèbre acteur et humoriste, Ary Abittan vit une période vit une période très compliquée. En effet, l’artiste émérite a été placé en garde à vue, en raison d’accusations de viol, d’après le journal Le Parisien. Une très mauvaise nouvelle qui a particulièrement choqués ses fans sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, les commentaires sont apparus en masse sur la toile.

La plainte pour viol a été déposée « par l’une de ses connaissances, selon laquelle les faits se seraient déroulés ce jour-là à Paris », ont confié nos confrères de Closer. Quant à RTL, l’hebdomadaire révèle qu’il s’agit d’ « une femme avec qui il [Ary Abittan ndlr] entretient des relations régulières ». Cette dernière est âgée de 23 ans.

Le père de famille a été conduit au premier district de la Police judiciaire de Paris, situé boulevard Bessières dans le 17ème arrondissement de Paris. Selon nos confrères du Parisien, Ary Abittan a été mis en examen. Même s’il est très présent sur instagram, il est resté silencieux à ce jour.

D’une manière indirecte, le célèbre chanteur Eddy Mitchell a commenté cette affaire, qui est au centre de toutes les attentions depuis plusieurs semaines. faut dire que depuis que le mouvement #Metto, a permis de libérer la parole des femmes, de nombreuses célébrités ont vu leur carrière brisée en raison d’accusations de viols et d’agressions se-xuelles.

A la question de nos confrères de Télé Loisirs, « Une autre chanson, Droite dans ses bottes, évoque la violence dont sont victimes les enfants et les femmes. Qu’est-ce qui vous l’a inspirée ?, la réponse de l’artiste a été sans équivoque. En effet, le meilleur ami de Johnny est heureux que la parole se démocratise.

« L’actualité. Je trouve formidable que la parole des victimes se libère mais je déplore que la justice soit toujours aussi lente », a-t-il confié, soulignant également qu’il n’aurait jamais pu vivre aux Etats Unis. « Contrairement à Johnny, je n’aurais pas pu vivre aux États-Unis, je n’apprécie pas la mentalité américaine : un matin à Los Angeles, alors qu’il n’y avait pas un chat dans la rue, une femme a appelé la police parce que j’avais traversé au feu vert ! », a-t-il confié.

Laisser un commentaire