Ary Arbittan, Patrick Bruel, critiqués après une soirée très arrosée dans un restaurant en plein confinement !

0
348

Le désir de faire la fête avec les copains aura été plus fort que la raison pour le chanteur qui en prend pour son grade.

Pourtant Patrick Bruel a vécu de plein fouet l’assaut du coronavirus au début de la pandémie. En plein confinement au mois de mars, l’artiste avait chopé le virus qui a fait plus de 50 000 morts en France. S’il s’en est sorti grâce à l’assistance médicale à laquelle il a eu droit, il affirmait pourtant ressentir encore des semaines après les séquelles de la maladie, dont une fatigue persistante.

Mais cela ne semble pas avoir convaincu Patrick Bruel de respecter à la lettre le les mesures de restrictions sanitaires, notamment le couvre-feu et le confinement. Car si lui pourrait être immunisé, les personnes autour de lui ne le sont pas forcément. «Même dans son bel appartement, le chanteur de 61 ans commençait à tourner en rond. Heureusement, il a pu se détendre au restaurant avec des potes dont Ary Abittan. Le confinement, quel confinement ?, commente le magazine Public qui a révélé dans sa parution du 4 décembre dernier ce qu’il a appelé «le diner de la honte».

Public ne manque pas de s’en prendre à Patrick Bruel, mais aussi à son ami Ary Abittan qui a affirmé sur les réseaux sociaux qu’il se faisait «iech » confiné dans son appartement de Paris. Il avait besoin d’un peu de liberté malgré le risque en cette période d’épidémie. C’est dans un restaurant du XVIe arrondissement de Paris que les copains se sont retrouvés.

« Ce soir-là, c’est à une célèbre table du 16e arrondissement qu’ils ont dîné. L’établissement, comme ses concurrents, est bien sûr fermé jusqu’en 2021, mais le patron des lieux y avait, semble-t-il, organisé un repas clandestin avec plusieurs dizaines de convives », révèle Public, précisant que « vers 20 h 30, avocats, communicants et autres personnalités étaient accueillis, un vigile à l’entrée vérifiant qu’ils faisaient bien partie des heureux élus… »

La soirée comptait, rassemblées au même endroit, une quarantaine de personnes, qui selon les informations de Public ne portaient pas de masques. Le magazine Voici va même plus loin et précise qu’au cours de cette soirée, aucun geste barrière n’a été respecté. Bien que Public ne donne pas le nom du restaurant, on reconnaît les photos les visages de Patrick Bruel et de son ami Ary Abittan, qui pensaient être restés très discrets sur leur petite virée.

Cependant, Patrick Bruel a tenu à rétablir la vérité sur cette soirée. À L’Heure des pros diffusé sur CNews, le chanteur a envoyé un message à Pascal Praud durant l’émission, avec sa version des faits. « On était huit et pas quarante. C’était un dîner de travail pour tester les plats à emporter de nos restaurants du groupe Moma », a expliqué l’artiste qui en effet s’est associé au groupe pour redonner vie à l’établissement Le Bœuf sur le toit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici