Benjamin Biolay, après Julie Gayet, il aide Marina Foïs confrontée à un traumatisme épouvantable

0
61

Après avoir été le témoin de Julie Gayet à son mariage avec François Hollande, Benjamin Biolay aurait encore une mission à remplir. 

Cette fois, c’est à Marina Foïs que le chanteur est supposé prêter main forte, suite à un important traumatisme qu’elle aurait vécu. L’actrice elle-même a apporté des précisions à ce sujet lors de l’entretien qu’elle a accordé à Popopop et qui a été diffusé sur France Inter. La comédienne dit avoir, à cause de sa grand-mère, une culture musicale de « m*rde ».  

Elle évoque Benjamin Biolay comme son sauveur. « Quand j’étais enfant, j’ai fait huit ans de piano, et vraiment la prof de piano a dit à la fin à mes parents: ‘il faut qu’elle arrête. Elle n’a aucun talent, elle n’a pas d’oreille, rien », a commencé l’actrice. Mais son traumatisme serait dû, au-delà de sa grand-mère, à une sombre histoire de famille. 

« La musique était interdite chez ma grand-mère », a raconté Marina Foïs. Celle-ci avait perdu son frère à l’âge de 16 ans. « Elle avait rendez-vous à la Salle Pleyel pour voir un concert avec son frère adoré, qui n’est jamais arrivé pour la bonne raison qu’il est mort ce jour-là », a expliqué la comédienne. 

Sa grand-mère ne s’est jamais remise de cette perte. Plutôt que de guérir de sa blessure, elle a choisi de faire un trait sur la musique. « Timbrée comme elle est, au lieu de guérir cette douleur-là, elle a intterdit la musique. Donc je crois que tout était très compliqué. Je n’en ai pas écouté pendant des années », a poursuivi Marina Foïs. 

« Je disais: ‘Non, je n’aime pas la musique' », révèle-t-elle, avant d’expliquer comment sa rencontre avec Benjamin Biolay fut salvatrice pour elle. Le chanteur l’aida à l’époque à mettre de l’ordre dans ses pensées. « On parle de ça et il me dit: ‘C’est nul, c’est une pose, c’est un personnage que tu t’es donné ». 

« ‘Arrête de dire ça et tu verras que tu en écouteras’. Et en fait, ça m’a un peu vexée. Donc maintenant j’en écoute plus mais je ne suis pas une grande mélomane », déclare la maman de deux enfants décrite comme « une immense actrice » capable de « jouer n’importe quel personnage dans n’importe quel registre ». 

Laisser un commentaire