Benjamin Castaldi, une période compliquée – il est au fond du trou !

0
133

Le célèbre chroniqueur de TPMP, Benjamin Castaldi serait confronté à une période particulièrement difficile. En effet, la série noire continue pour celui qui a goûté récemment aux joies de la paternité. Il faut dire que l’année 2021 n’a pas commencé sous les meilleures auspice pour le complice de Cyril Hanouna.

« Cette année est une véritable descente aux enfers pour Benjamin Castaldi. Après des menaces de mort, des disputes, des moqueries, une opération ratée des yeux et le Covid, c’est cette fois-ci, sa femme et son fils qui se retrouvent en très mauvaise posture », a confirmé le magazine people France Dimanche.

Récemment, c’est le covid 19, qui s’est invité dans son foyer et qui malheureusement a fait des ravages sur son passage. Toute sa famille a été contaminée et certains ont même contracté une formé sévère et ont nécessité une longue hospitalisation.

« Moi j’ai vécu la Covid en plus il n’y a pas très longtemps de façon dramatique…Je l’ai eu mais j’ai surtout vu partir ma femme inconsciente et emmenée par le Samu donc déjà que j’étais un peu énervé par le sujet là je peux dire qu’il faut vraiment faire attention ! », a-t-il annoncé avec beaucoup d’émotion.

Avant d’ajouter : « Je peux vous dire que le variant anglais quand il rentre chez vous, il ne repart pas tant qu’il n’a pas plombé toute la famille. Il est arrivé avec ma fille [l’une des filles de son épouse, NDLR], il a pris ma femme, puis moi, puis il a pris le bébé… Je peux vous dire que ça met un coup derrière la tête malgré un vaccin. Mais on m’a dit que si je n’avais pas été vacciné, ça aurait peut-être été encore pire. Et croyez-moi déjà, c’était pas mal ».

Benjamin Castaldi ne cesse de rappeler l’importance des gestes barrières, en cette période de déconfinement. « Quand on voit les terrasses, il est évident qu’il n’y a aucune distance, qu’il n’y a pas les masques et c’est normal je comprends que les gens veuillent sortir mais je pense que si les gens ne sont pas vraiment mobilisés et qu’on ne fait pas vraiment attention, la quatrième vague, elle peut arriver. On n’est pas sortis de l’auberge donc il faut faire gaffe. », a-t-il annoncé.

Laisser un commentaire