Bernadette Chirac dézingue les maîtresses de son mari: ‘Elles sont toutes aussi laides que moi

0
615

Bernadette Chirac, l’épouse de l’ancien président français Jacques Chirac, est connue pour ses engagements caritatifs et sa carrière politique. Bien qu’elle soit moins célèbre que son mari pour ses déclarations publiques, elle est réputée pour son esprit acéré et son sarcasme.

1/ Les pensées de Bernadette sur les maîtresses de Jacques Chirac

Officiellement, Bernadette n’a jamais parlé publiquement des infidélités de son mari. Cependant, en privé, elle avait des opinions très arrêtées sur le sujet. Lorsque Jacques Chirac trompait son épouse avec des femmes belles, Bernadette aurait déclaré sur Europe 1 : « Aujourd’hui, elles sont toutes aussi laides que moi ». Malgré la douleur causée par les infidélités de son mari, Bernadette ne se privait pas de se réjouir de cette petite revanche posthume.

2/ Les journalistes que Bernadette traitait de « voleuses de mari »

Bernadette Chirac n’appréciait pas particulièrement les journalistes, mais pas pour les raisons que l’on pourrait imaginer. La première dame n’avait rien contre l’information, mais elle n’aimait pas les journalistes qui venaient l’interviewer à l’Élysée. Elle les qualifiait de « voleuses de mari ». Cela s’explique par le fait que le président était souvent ravi que la femme qui lui tendait le micro soit jolie. En conséquence, ces journalistes ont été tantôt qualifiées de « grues » tantôt de « catins » par Bernadette Chirac, comme l’a révélé Renaud Revel dans Les Amazones de la République.

3/ Ce politique qualifié de « très, très froid » avant d’être snobé

Lorsque Bernadette apprécie quelqu’un, elle ne compte pas ses efforts. Et inversement. Alain Juppé, qui a eu le malheur de se retrouver dans le viseur de Bernadette Chirac, en sait quelque chose. En septembre 2014, sur Europe 1, la première dame a déclaré à son sujet : « Juppé? Il est très, très froid. Il n’attire pas les gens, les amis, les électeurs éventuels ». Cette humiliation publique n’a pas été la seule, comme l’a révélé Béatrice Gurray dans Les secrets du clan. Un mois plus tard, en novembre 2014, l’ancien maire de Bordeaux était présent à une cérémonie organisée à la Fondation Jacques Chirac. En arrivant, l’invité d’honneur salue tout le monde, sauf Bernadette Chirac, qui l’a snobé. Ce n’est pas la première fois que Bernadette Chirac a utilisé son influence pour montrer son désaccord avec un politique.

Mais Bernadette Chirac n’est pas qu’une femme qui use de son influence pour régler des comptes. Elle est surtout connue pour ses nombreux engagements caritatifs, notamment pour l’opération Pièces jaunes pour la fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France. Cette campagne de collecte de fonds, qui a été lancée ce mercredi 11 janvier à Nice, a pour but de financer des projets d’amélioration des conditions d’hospitalisation pour les enfants et les personnes âgées.

En plus de son engagement caritatif, Bernadette Chirac a également été l’une des rares Premières dames à exercer un mandat politique. Elle a été élue conseillère municipale de Sarran en 1971, puis maire de la commune en 1983, poste qu’elle a occupé jusqu’en 1995. Elle a également été élue députée de la Corrèze en 1988, et a exercé ce mandat jusqu’en 2002.

Bernadette Chirac est une femme qui a su marquer l’histoire de la France par ses engagements caritatifs et son implication dans la vie politique. Elle a su gagner le cœur des Français malgré ses prises de positions parfois controversées, et restera dans les mémoires comme une femme forte et déterminée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici