Bernard Tapie dévoile un lourd secret : cet enfant caché que personne ne connaît …

0
29

Bernard Tapie souffre d’un double cancer des poumons et de l’œsophage depuis plus de deux ans. Récemment, il a accepté de se livrer en toute transparence sur son combat contre la maladie.

« Je me sens donc actuellement beaucoup plus mal (…) C’est très violent (…) Ce ne sont pas les effets habituels de la chimio, qui sont la diarrhée ou les nausées. Ici, ce traitement peut altérer le cœur et l’assistance respiratoire, donc il peut incontestablement mettre en péril celui qui le subit », a confié le mari de Dominique au journal Le ‘Soir’.

Avant de poursuivre : « Les « tumeurs sont en régression en volume, mais pas en quantité. Il peut connaître des rémissions partielles, même une rémission totale momentanée, mais il repartira à un moment ou un autre « . Le cancer a changé sa vision des choses et il s’est fait la promesse de ne jamais baissé les bras.

Par ailleurs, de nouvelles révélations ont été livrées récemment sur la vie privée de l’ex dirigent de l’Olympique de Marseille. A travers son ouvrage, écrit par Franz-Olivier Giesbert, le célèbre homme d’affaires, Bernard Tapie dévoile un secret que peu de personnes ne connaissent. En effet, il s’agit de l’existence de Zora, une petite fille de quinze ans et qui souffrait d’un cancer du poumon, qu’il a élevée comme sa propre fille sur les derniers mois de sa vie…

‘En sortant, on était émus aux larmes, ma femme et moi. Dans son lit, on aurait dit une petite gazelle toute fragile. Elle était complètement chauve. Quand, après la visite, on avait demandé aux médecins combien de temps ils lui donnaient à vivre, ils avaient répondu : ‘Trois ou quatre mois, pas plus.’ Sa famille étant restée à Troyes où elle vivait dans une sorte de bidonville, Zora était seule à l’hôpital. On a décidé, avec l’accord de ses parents, de la prendre chez nous' »,

La petite Zohra, qui était considérée comme un membre à part entière de la famille Bernard Tapie l’avait confiée à un médecin réputé en phytothérapie, Christian Duraffourd. Celui-ci  avait stoppé la chimiothérapie de Zora pour la soigner avec des plantes. Un traitement qui qui avait permis à la petite fille de vivre 18 mois de plus.

« Elle retournait régulièrement chez ses parents, mais elle vivait avec nous, elle était comme ma grande sœur. On l’a emmenée aux sports d’hiver à La Sauze, on est aussi allés au Maroc avec elle », a rapporté le fils de Bernard Tapie, Laurent.

Laisser un commentaire