Brigitte Bardot draguée par Valéry Giscard d’Estaing, révélations choc !

0
128

Recluse dans son domaine avec ses animaux, l’ancienne comédienne a réagi quelques heures après l’annonce du décès de Valery Giscard d’Estaing.

«Monsieur le Président, Cher Valéry, J’ai pour vous une infinie reconnaissance car vous êtes le seul Président qui m’ait apporté une aide précieuse pour les animaux», a publié sur Twitter ce 3 décembre la porte-parole des animaux. En image, Brigitte Bardot a affiché les derniers paragraphes d’une lettre qu’elle a adressée à l’ancien président de la République. « Vous avez été le dernier à faire rimer Présidence et Élégance. Vous nous avez souhaité une France d’honneur et vous nous quittez, hélas, dans une France d’horreur. Au revoir  Valery », peut-on lire.

Brigitte Bardot aurait fait courir le bruit qu’elle avait été draguée par l’ancien chef d’État. «Il continue. Il ne m’écrit pas, mais il me téléphone de temps en temps. J’ai gardé une grande amitié pour lui. Il est très gentil», expliquait-elle. Une affirmation cependant contredite par Valery Giscard d’Estaing sur le plateau de C à vous sur France 5.

«Il y a un article disant que je draguais Brigitte Bardot. Il y a de quoi pleurer de bêtise», avait-il déclaré, ajoutant : « Brigitte Bardot est âgée malheureusement, elle est très handicapé… Et en effet, je lui ai téléphoné pour son anniversaire. Ce que je trouve gentil, normal, etc». Ce 2 décembre 2020, l’homme s’en est allé.

Valéry Giscard d’Estaing, troisième président de la Ve République, est décédé  du Covid-19 à l’âge de 94 ans. Il se trouvait dans sa propriété d’Authon, entouré des siens. « Son leg de modernité demeurera. Notre République est transmission. Au moment où se tourne avec sa mort, une part de l’histoire de notre pays, soyez sûr que je ferai tout pour faire vivre cette flamme du progrès et l’optimisme qui l’anima toute sa vie », a déclaré Emmanuel Macron à l’annonce de son décès.

Soulignant le fait que l’ancien président avait indiqué ne pas vouloir d’obsèques nationales, Emmanuel Macron a décrété « un jour de deuil national le mercredi 9 décembre ». « Les Français pourront écrire un mot pour lui dans les mairies», a-t-il dit. Le « 2 février, jour de sa naissance, un hommage lui sera rendu au parlement européen», a indiqué en outre le chef de l’État. Les obsèques de l’ancien président de la République auront lieu samedi à Authon dans le Loir-et-Cher où il demeurait, a annoncé la famille.

A l’annonce de sa disparition, plusieurs personnalités ont souhaité lui rendre hommage. «Le président Valéry Giscard d’Estaing n’est plus. Un chapitre de l’histoire de la Ve République, un Européen dans l’âme, dans les actes, les mots. Je garde de nos interviews sur Europe 1 sa hauteur d’esprit et son affection pour la culture hellénique », a publié l’animateur de TF1 Nikos Aliagas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici