Brigitte Macron, en danger à paris, elle fait un choix incroyable

0
956

Sa sortie seule dans les rues de Paris fin avril dernier avait suscité plusieurs interrogations et devrait amener sa garde rapprochée à redoubler d’attention.

Le mercredi 28 avril dernier, une vidéo de la première dame faisait le tour des réseaux sociaux. Regardée plus de 350 000 fois, on y découvrait Brigitte Macron se promenant toute seule, son masque sur le nez, sans garde de corps alentour, dans les rues de la capitale. Elle a même pris la pose avec un jeune adolescent.

Des images qui ont surpris les internautes qui ont été nombreux à se demander si Brigitte Macron était véritablement sans son escorte sécuritaire à se promener à la vue de tous. «Elle a fait sa meilleure balade sur toute la rue, je n’étais pas prêt», a écrit l’auteur de la vidéo en réponse à ceux qui s’interrogeaient. Plusieurs internautes ont alors affirmé l’avoir déjà vue seule dehors.

Une première dame bien particulière. Pourtant, en arrivant à l’Elysée, l’épouse d’Emmanuel Macron savait qu’elle devrait changer d’habitudes, concernant notamment ses déplacements qu’elle ne pourrait désormais plus effectuer qu’accompagner de sa garde rapprochée. Et cela, pour des raisons de sécurité particulièrement.

« A l’inverse, on imagine que le chef de l’État doit trembler pour sa femme se promenant seule et sans escorte. Plus encore depuis cette vidéo où, alors qu’elle ne cherchait pas à se faire remarquer, elle a été reconnue malgré son masque ! Pas sûr qu’elle réitère l’expérience de sitôt », a écrit le magazine France Dimanche qui affirmait Brigitte Macron en danger après sa promenade en solo dans les rues de Paris.

Depuis l’arrivée de son époux à la tête de l’État, la première dame s’est rompu à la tâche, notamment en faveur des malades ou encore des personnes en situation de handicap. Le couple a par exemple lancé le «plan autisme » après que Brigitte Macron ait été interpellée sur le sujet l’une de ses anciennes élèves dont le fils est atteint de ce trouble. Cette maman avait fait part de son combat à l’ancienne professeure en 2017 durant la campagne présidentielle. Dans les colonnes de Vanity Fair, elle avait révélé le SMS qu’elle avait transmis à l’épouse d’Emmanuel Macron.

« Chère Brigitte. Je voudrais tout d’abord te dire que je suis admirative de votre engagement à tous les deux. Dans le cadre de ce projet qu’Emmanuel construit pour la France, j’aimerais vous exposer la situation particulière des personnes avec autisme dans notre pays, véritable scandale sanitaire, social, humain. C’est un combat que je mène depuis sept ans car mon fils Paul est atteint d’un trouble du spectre autistique. Je n’ose imaginer dans quel tourbillon vous vous trouvez actuellement mais s’il était possible de se voir pour en parler… », avait-elle écrit.

Laisser un commentaire