Carla Bruni sans culotte sous sa robe transparente, cette photo qui crée le scandale !

0
166

Pour les 60 ans de John Galliano, Carla Bruni a sorti des tiroirs un ancien cliché. Une photo qui ne laisse pas indifférent.

Le styliste et créateur de haute couture a soufflé sa 60èmeanniversaire. Et à cette occasion, l’épouse de Nicolas Sarkozy rappelle un souvenir, une façon également de rendre hommage à la carrière de ce grand créateur. Sur son compte Instagram, elle a publié une photo sur laquelle elle porte une robe noire, créée par le styliste.

Le vêtement paré de bijoux a tout de même une particularité et non des moindres qui a titillé les fans de la maman de Giulia. Il laisse paraitre les attributs du  mannequin qui ne porte rien sous cette œuvre d’art de John Galliano. Forcément, la publication a ravi plusieurs, les fans de Carla Bruni en premier.

Et c’est derniers temps, il faut dire que ses sorties sur le réseau social sont courantes, puisqu’elle vient de mettre dans les bacs un nouvel album qui connaît déjà du succès. Régulièrement, Carla Bruni poste des extraits de ses titres et interviews, dans le cadre notamment de la promotion de ce dernier album.

La chanteuse a également fait quelques confidences sur sa naissance et le secret autour. Sur Europe 1 où elle était l’invitée d’Isabelle Morizet ce 30 novembre, Carla Bruni est revenue sur le «soulagement » qu’elle a eu lorsqu’elle a appris que l’homme qui l’avait élevée, Alberto Bruni  Tedeschi, n’était pas son père. La chanteuse affirme que malgré le fait qu’elle était  «aimée et choyée», elle a toujours ressenti avant cette découverte, une forme d’«angoisse  (…) comme quelque chose qui n’était pas à sa place ».

« Je me suis dit que je me sentais mieux, et c’est comme ça que j’ai su que c’était vrai », affirme-t-elle. « Quand j’ai appris cette chose sur mon identité profonde, car ce n’est pas rien, ce qui m’a plu c’était de transformer un mensonge en un secret, parce que le secret c’est le frère aimable du mensonge », souligne l’ancienne première dame qui a fini par rencontrer l’auteur de ses jours, Maurizio Remmert qui vit au Brésil.

« C’était incroyable à quel point nous sommes semblables. Je ne parle pas des grands traits de la vie, mais de tout petits détails: une façon d’être, de bouger, de vivre », révélait-elle dans les colonnes de Elle. « Je me dis que tout est atavique dans nos vies, tout se transmet de façon mystérieuse et fascinante », assure Carla Bruni Tedeschi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici