Carole Bouquet, « au fond du trou », son attitude stupéfiante !

0
5

Les confinements à répétions ont été une période particulièrement difficiles à supporter pour la célèbre comédienne, Carole Bouquet, qui rait frôlé la dépression. Connue pour être très active, elle aurait très mal supporté le contexte tendu lié à la crise sanitaire. D’autant plus que cela a également eu de grandes conséquences sur ses relations avec les autres.

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

Invitée dans l’émission ‘Quotidien’ sur TMC, présentée par Yann Barthès, Carole Bouquet est revenue sur cette période compliquée. La belle mère de Charlotte Casiraghi a aussi révélé qu’elle s’était fait vacciner. Une nouvelle réjouissante pour l’actrice, qui est persuadée que tout le monde va enfin pouvoir continuer « une vie normale ».

« Moi je suis vaccinée. Déjà fait le deuxième vaccin, tout ! Depuis déjà un mois ! donc vous ne risquez rien : « , a-t-elle annoncé à l’animateur, qui lui proposait de se laver les mains avec du gel hydroalcoolique, pour éviter tout risque de contamination. La mère de Dimitri Rassam a également fait de drôles de révélations sur sa vie privée.

« J’avais tellement besoin de contact que je parlais avec les arbres. Mais c’était de parler aux êtres humains dont j’avais envie. La privation de l’autre comme actuellement fait remonter énormément de fragilités, d’inquiétudes », a-t-elle annoncé, sous les yeux ébahis des invités.

Avant de poursuivre : « Je vis mal de ne pas avoir les gens en face de moi, de ne pas pouvoir les embrasser, toute cette distance qui nous est imposée. Il y a à la fois cette nécessité de ne pas se voir, de ne pas se toucher, car cela peut représenter un danger qui peut même conduire jusqu’à la mort, et de l’autre, cela peut aussi entraîner certaines réactions comme ‘Je vais mourir de ne plus pouvoir’. »

2

Laisser un commentaire