Caroline de Monaco omniprésente pour Gabriella -Charlène sort les griffes

0
98

La princesse Charlène aurait lancé à sa belle-soeur Caroline de Monaco, ce qu’elle pense concernant ses initiatives sur l’éducation des jumeaux. 

Si Charlène de Monaco a pu apprécier l’attention consacrée à ses enfants durant sa longue absence du Rocher, notamment par sa belle-mère Caroline de Monaco, avec qui les rapports n’ont jamais vraiment été cordiaux, l’épouse du prince Albert II n’aurait cependant toujours pas digéré que l’aînée des Grimaldi prenne certaines initiatives concernant sa progéniture. 

Plus précisement au sujet de leur éducation. La princesse Caroline avait, en l’absence de sa belle-soeur, « sollicité un rendez-vous auprès de la directrice de leur ancienne école pour évoquer leur socialisation », rapportait le magazine Voici, qui précisait, d’après les confidences d’une source, que Charlène de Monaco est entrée dans une « colère noire » lorsqu’elle l’a appris. 

« Caroline a toujours beaucoup aimé les enfants, mais là, elle entrepasse clairement son rôle », poursuivait la source selon qui la soeur aînée du prince Albert « miserait » sur les jumeaux Jacques et Gabriella, de qui « l’avenir de la principauté » dépend. Une pression mise sur les épaules de ses enfants que Charlène de Monaco aurait du mal à supporter. 

Lors d’une interview qu’elle a accordé à Monaco  Matin, l’ancienne nageuse professionnelle a semblé adresser un message à sa belle-soeur, qu’elle ne souhaiterait plus rencontrer lors de ses sorties officielles. Le magazine Public rapporte les propos de la première dame monégasque qui défendait le caractère individuel de sa fille Gabriella. 

Le but pour Charlène de Monaco est de « la préserver des conséquences subies sur sa santé physique et psychique », rapporte la publication. « Gabriella a un style qui lui est propre et j’aime encourager cette individualité », a déclaré l’épouse du prince Albert II qui est restée près d’une année hors du Rocher pour des raisons de santé. 

Depuis son retour, elle semble déterminée à affirmer sa position au palais. « Le message sous-jacent est clair: elle souhaite que sa fille puisse développer sa propre personnalité et elle fera tout pour qu’elle puisse l’exprimer, quoi qu’en pensent les commentateurs et autres mauvaises langues », commente l’hebdomadaire. 

Laisser un commentaire