Catherine Deneuve, frappée par la mort d’un proche, trouvé dans son appartement – elle se livre comme jamais …

0
287

La célèbre comédienne, Catherine Deneuve a vécu une situation particulièrement éprouvante. Alors qu’elle était en plein tournage d’un film, la ravissante blonde qui incarne l’élégance et la beauté française a subi un AVC, qui l’a fortement fragilisée. Après de longs mois de convalescence et de nombreuses rumeurs, la star du grand écran est apparue récemment, où elle semblait en forme.

L’artiste émérite s’est confiée, hier, en toute transparence dans l’émission ‘Quotidien’, diffusée sur TMC et animée par Yann Barthès, où est revient sur ce drame. « Ça a été comme un coup de foudre puisque c’est quelque chose qui vous frappe violemment. […] C’est un truc violent, rapide et court. Et j’ai eu une chance formidable parce que c’était un jour où on tournait à l’hôpital. […] J’ai eu énormément de chance, ça a été un truc assez léger avec des conséquences pénibles mais assez léger », a-t-elle confié.

Au moment de son AVC, son fils Christian Vadim avait donné rapidement de ses nouvelles pour faire taire les rumeurs. « Quand je suis arrivé à Rothschild, elle parlait. Avec difficultés certes, mais c’était normal dans sa situation. La rumeur a pu naître du fait qu’au départ, au cours du tournage de ‘De son vivant’, soudain elle ne se souvenait plus de son dialogue. Ce qui l’énervait au plus haut point d’ailleurs » ,  avait-il indiqué.

Récemment, le magazine people Ici Paris a consacré un dossier sur l’icone glamour française et livre des nouvelles peu réjouissantes à son égard. Alors qu’elle venait de ce remettre de son AVC, elle était excitée à l’idée de reprendre le tournage du film ‘De son vivant’, d’Emmanuelle Bercot, là où il s’était arrêté avant l’AVC, malheureusement le covid avait bouleversé ses projets.

« Ça a été si délicat à faire, pour moi, ce film, entre le moment où on a commencé à tourner et ce qui m’est arrivé. Cette espèce, comment le dire, de coup de tonnerre… J’ai reçu la foudre, voilà, et on s’est arrêtés. Emmanuelle a décidé qu’on allait attendre puis reprendre. Et je souhaitais moi aussi que ça reprenne, j’y étais très attentive », a-t-elle annoncé.

Avant de poursuivre : « Au moment où ça allait reprendre, il y a eu le Covid ! Et là, on a replongé dans quelque chose d’autre. J’ai confiné, comme tout le monde, j’ai fait ce qu’il fallait faire. Et on a repris…Ça a été très délicat pour moi. Pas la reprise en soi, mais le sujet. Alors que j’avais adoré le scénario à la lecture… quand je l’ai relu, je me suis dit : mais c’est trop triste, ce n’est pas possible ! Parce qu’il y a eu cette convalescence et puis le Covid, qui a été un moment tragiquement proche pour moi. Qui m’a mise dans un état… J’ai perdu quelqu’un ».

Traumatisée par ce décès, la célèbre comédienne a pris sur elle pour continuer le tournage. « C’était quelqu’un qui était chez moi, dans mon appartement. Mais je voulais faire ce film, parce qu’il n’est pas ce qu’il paraît. Ce film donne envie de pleurer, mais il va au-delà du chagrin… On doit se sentir régénéré aussi. Même si, encore une fois, pour ces raisons personnelles, cela a été vraiment difficile », a-t-elle annoncé avec beaucoup d’émotion.

2

Laisser un commentaire