Céline Dion terrorisée pour René-Charles, confronté à un maladie héréditaire

0
89

Pour sa mère, en proie à l’angoisse, René-Charles aurait décidé de supprimer certaines photos sur sa page Instagram. 

René-Charles Angelil, le fils aîné de Céline Dion, se montre protecteur à l’égard de sa mère. La chanteuse canadienne fait face à des problèmes de santé ces derniers temps, qui l’ont contrainte à annuler plusieurs de ses spectacles. Plus récemment, c’est à sa tournée en Europe, Courage World Tour,  qu’elle a dû rénoncer.

Le jeune homme aurait décidé de se séparer de certaines photos sur son compte Instagram en raison de l’angoisse manifestée par la diva face à l’une d’elle. Il s’agit d’un cliché le dévoilant avec une bouteille de vin. « S’il faut bien que jeunesse se passe, on peut sans peine imaginer l’inquiétude de la chanteuse face à ces images », commente le magazine Ici Paris, repris par Intimité Dimanche.   

Une angoisse d’autant plus grande », poursuit la publication, que la chanteuse canadienne « traverserait une période douloureuse doublée d’une intense vulnérabilité ». Céline Dion craindrait que son fils devienne sujet à une addiction. « Je suis effrayée par le show-business. J’ai peur des drogues. J’ai peur de me laisser aller », confiait-elle. 

« On vient d’une grande famille et les gènes, ça circule, ça se propage. J’ai vu des choses, on a vécu des choses, que ce soit familiales ou dans l’industrie… J’ai toujours eu peur d’embarquer dans ce jeu-là […] Parce que mon père venait d’une famille alcoolique et abusive, c’est ma mère qui l’a sauvé. Nous, on a été très protégés », expliquait la star. 

Céline Dion se serait aussi battu pour éloigner son fils d’autres formes de tentations. René-Charles aurait par exemple été très attiré par les jeux de hasard, un penchant qu’avait aussi son père. Le jeune homme n’hésitait pas à se prendre en photo à la sortie du Casino et à poster ces moments sur ses réseaux sociaux. 

Des images qui ont été toutes supprimées. L’objectif était peut-être d’apaiser sa mère et de la sortir de toute forme d’angoisse. « Une tâche terriblement difficile quand on sait que la plupart des adolescents testent de plus en plus jeunes les paradis artificiels! », commente toutefois la publication. Mais René-Charles, lui, a passé l’âge de l’adolescence heureusement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici