Charlène de Monaco clash avec Gabriella en public – reproche terrible

0
391

Charlène de Monaco a recadré lors d’une sortie publique sa fille Gabriella, qui se montrait quelque peu dissipée.

Il y aurait du changement au Palais princier de Monaco. Charlène de Monaco, de retour au Rocher, prendrait désormais très à coeur son rôle de première dame selon le magazine Gala. « Les mauvaises langues ont souvent répété qu’elle n’avait aucune passion pour les rituels et les cérémonies monégasques », souligne la publication dans sa dernière parution. 

L’hebdomadaire révèle ainsi le geste de l’épouse du prince Albert II lors d’une sortie publique. Ce, pour indiquer combien la première dame monégasque a à coeur de jouer son rôle. L’ancienne nageuse profesionnelle n’a pas hésité à recadrer en public sa fille Gabriella qui se montrait peu disciplinée. 

« Ce 16 juin, c’est elle qui a rappelé à l’ordre la petite Gabriella, fort peu enthousiaste, entre ses deux parents », commente la magazine. Il s’agissait d’une première sortie officielle de Charlène de Monaco avec sa fille Gabriella. Celle-ci se déroulait sur la scène de la salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo. 

L’évènement était la remise au styliste saoudien Ramzen de l’Emerging Designer Award. La première dame monégasque s’était aussi exprimée lors de cette sortie, faisant quelques révélations sur l’évolution de sa santé. Charlène de Monaco expliquait que la route était encore longue, mais qu’elle allait mieux. 

« Mon état de santé est encore fragile et je ne veux pas aller trop vite. Le chemin a été long, difficile et si douloureux. Aujourd’hui, je me sens plus sereine », avait-elle déclaré. Durant un peu plus d’une année, la princesse Charlène n’a pas été vue auprès de son mari lors des sorties officielles de ce dernier. 

Ses soucis de santé ne lui permettaient en effet pas de jouer son rôle auprès de son époux . A l’étranger durant cette période, d’abord en Afrique du sud, puis en Suisse, Charlène de Monaco est désormais de retour et entend bien marquer sa place au Rocher. Elle n’hésiterait pas à sortir les griffes. 

Laisser un commentaire