Charlène de Monaco,  ecchymose sur la joue à cause d’une opération de chirurgie esthétique secrète …

0
97

Une experte en médécine esthétique confirme l’allégation selon laquelle Charlotte de Monaco aurait eu recours à une opération d’ordre esthétique. 

La visite officielle qu’a effectuée à Oslo en Norvège Charlène de Monaco, en compagnie de son mari le prince Albert II, et leurs deux enfants, a donné prétexte au Dr Beatriz Estébanez pour la décortiquer. La spécialiste en médecine esthétique a ainsi conclu que la princesse a subi une opération esthétique qui lui a laissé des marques sur le visage. 

« Grâce à son analyse, nous avons pu avoir une idée plus claire de ce qui s’est passé pour Charlène », a pour commencer déclaré l’experte. La maman des jumeaux Jacques et Gabriella « a une ecchymose sur la pommette qui pourrait être le résultat d’un lifting », a ensuite souligné le Dr Beatriz Estébanez. 

L’experte en médécine esthétique a poursuivi en expliquant que « les nouvelles techniques de médécine esthétique étant de moins en moins invasives, les résultats sont aussi plus naturels et harmonieux ». En effet, sur les photos, Charlène de Monaco apparait sans aucune marque. Le maquillage pourrait aussi jouer un rôle. 

Ces explications du Dr Estébanez viennent confirmer en tout cas les révélations faites au début de l’anée par la journaliste espagnole Pilar Eyre. Elle assurait que l’épouse du prince Albert II avait subi une opération esthétique sur le côté droit du visage lors d’un déplacement express à Dubaï. 

D’après la journaliste qui soulignait que la princesse n’avait pas à cette époque été prise en photo sans son masque, le résultat n’aurait pas été concluant. Charlène de Monaco se serait finalement tournée vers des spécialistes européens qui seraient parvenus à réparer les dégâts causés par leurs collègues. 

« Apparemment, les chirurgiens plasticiens européens ont réparé ce que leurs collègues ont gâché en Afrique du Sud et à Dubaï », aurait déclaré la journaliste d’après le magazine Neue Post qui rapporte ses propos. La publication indique que Pilar Eyre, qui a reçu plusieurs prix, maintient encore cette version.  

Laisser un commentaire