Charlène de Monaco en colère, elle protège Gabriella au coeur de toutes les attentions …

0
60

Charlène de Monaco va beaucoup mieux depuis son retour de Suisse. Et aujourd’hui, elle mène un combat pour sa fille Gabriella.

Après avoir passé plusieurs mois en Suisse dans un établissement spécialisé où elle était soignée pour dépression, la princesse Charlène serait remise d’aplomb. Mais elle serait engagé dans plusieurs combats, dont celui pour lequel elle révendique pour sa fille Gabriella la liberté qu’elle pense être son droit. 

Charlène de Monaco souhaiterait que la jumelle du prince Jacques, successeur du prince Albert II de Monaco, « s’émancipe et elle compte bien tout faire pour l’y aider! », rapporte dans ses colonnes le magazine Public qui a retracé les coulisses de leur sortie, le 24 mai, dans le cadre de la 10e édition de la Monte-Carlo Fashion Week. 

L’épouse du prince Albert de Monaco aurait oeuvré de toute sorte ce jour là pour éviter à sa fille la pression médiatique, la sachant intensement surveillée. Dans une interview qu’elle a accordé à Nice-Matin, l’ancienne nageuse professionnelle a expliqué que son seul objectif est de préserver sa fille. 

« Gabriella a un style qui lui est propre et j’aime encourager cette individualité », a déclaré la princesse Charlène qui n’affichait aucune cicatrice sur le visage, contrairement à la rumeur qui l’affirmait défigurée d’un côté suite à une opération esthétique en Afrique du sud qui avait mal tournée.

« Le message sous-jacent est clair: elle souhaite que sa fille puisse développer sa propre personnalité et elle fera tout pour qu’elle puisse l’exprimer, quoi qu’en pensent les commentateurs royaux et autres mauvaises langues », a relevé le magazine Public. Charlène de Monaco semble de retour au Rocher avec la détermination de ne pas se laisser marcher sur les pieds.

Alors que plusieurs rumeurs ont couru à son sujet durant son absence de la principauté, la première dame monégasque semble depuis son retour mener la danse. Elle aurait réclamé de ne plus croiser sa belle-soeur, Caroline de Monaco, lors de ses apparitions. L’aînée des Grimaldi pourrait ainsi ne pas être vue le 8 juillet prochain au Bal de la Rose, dont elle est pourtant depuis plusieurs années co-organisatrice. 

Laisser un commentaire