Charlène de Monaco, internée en Suisse – cuisine moléculaire – des épreuves en pagaille

0
2

La princesse Charlène de Monaco a été confrontée à des épreuves en pagaille ces derniers mois. Il faut dire que son calvaire a commencé lors de son voyage, l’année dernière en Afrique du Sud. Al ‘époque, elle devait se rendre dans son pays d’origine pour travailler sur sa fondation, qui lute activement contre le braconnage.

Sur place son séjour s’est éternisé en raison d’une infection dans la sphère ORL. L’ex nageuse internationale a subi plusieurs opération en Afrique du Sud et n’a posé les pieds à Monaco après dix mois dans un autre continent. Autant vous dire que cette longue absence a engendré de multiples rumeurs sur son mariage avec le prince Albert de Monaco.

Son retour au Rocher a été de courte durée. A peine arrivée à Monaco, Charlène de Monaco était déjà repartie dans un lieu secret. Son époux a confié à travers une conférence de presse que la mère de ses jumeaux souffrait d’une fatigue intense physique et émotionnelle et qu’elle avait besoin de se reposer.

« Chacun y est allé de sa petite théorie et de son petit commentaire. (…) Charlène a besoin de calme, de repos, de tranquillité et d’apaisement. Il faut que tout le monde comprenne ça. Je le dis gentiment : laissez-la tranquille, laissez-nous tranquilles pendant quelque temps. », a-t-il confié.

Avant d’ajouter : « Je veux insister là-dessus car je connais les rumeurs, la princesse ne souffre d’aucune maladie grave ou incurable. Ce n’est pas davantage un problème de couple. Notre couple n’est absolument pas en danger, je veux être clair sur ce point. C’est la conséquence de toutes les opérations qu’elle a subies depuis quelques mois. Là aussi, je dois rétablir la vérité : il n’y a eu aucune opération de chirurgie esthétique ; c’étaient uniquement des problèmes dentaires, de cloison nasale et de sinus. ».

A en croire les dernières rumeurs, la ravissante blonde serait hospitalisée dans une clinique privée en Suisse, dont les frais de séjours seraient exorbitants. Le magazine people Closer a confié que le tarif pourrait atteindre jusqu’à 150 000 euros par mois. La princesse Charlène de Monaco subirait une restauration moléculaire pour améliorer son état.

Laisser un commentaire