Charlène de Monaco métamorphose en Afrique – chirurgie des paupières embarrassante

0
470

Charlène de Monaco apparaît quelque peu transformée sur les pages du magazine Das Neue-Blatt qui l’affiche en Une.

Le magazine allemand Das Neue-Blatt s’est intéressé à  l’exil forcé de Charlène de Monaco sur sa terre natale, loin de son mari et de ses enfants, mais aussi à sa mutation physique depuis son mariage avec le prince Albert II de Monaco. La publication rappelle également que la princesse est absente du Rocher depuis sept mois pour des raisons de santé.

Selon la cause officielle, Charlène de Monaco n’a pu reprendre à ce jour l’avion en raison d’une infection ORL. « J’étais partie pour dix-douze jours, mais j’ai soudain beaucoup souffert des oreilles. J’avais un problème pour égaliser la pression. Les médecins m’ont appris que j’étais atteinte d’une inflammation assez sévère de la gorge et des sinus », avait-elle expliqué sur les ondes de la radio sud-africaine South Africa Radio 702.

« Voler au dessus d’une altitude de 3.000 mètres me causerait de sérieux problèmes », poursuivait la maman de Jacques et Gabriella qui a subi plusieurs opérations à cet effet. Cependant, plusieurs doutent de la version officielle sur l’absence prolongée de Charlène de Monaco de la principauté, faisant le nid à différentes rumeurs. 

Deux semaines avant le début des classes, le prince Albert et les jumeaux ont rendu visite à la princesse qui, ravie de leur présence, en a publié quelques images sur les réseaux sociaux. Une publication qui, selon le magazine Das Neue-Blatt, a relancé un bruit en particulier sur la princesse. Il s’agit de la rumeur selon laquelle Charlène de Monaco a subi une opération esthétique qui ne s’est pas bien déroulée.

« Chirurgie plastique infructueuse », « Oh mon Dieu, qu’est-il arrivé à son visage ? », « Beaucoup de plastique, plus de beauté », « Une ‘opération des paupières ratées’ derrière le visage fatigué de Charlène », a-t-on pu lire en commentaires des clichés postés par la belle-sœur de Caroline de Monaco qui poursuit son combat en faveur de la faune sauvage.

L’épouse du prince Albert II dont le retour à Monaco est prévu pour fin octobre prochain reste ferme dans son engagement contre le braconnage des rhinocéros pour lequel elle avait décidé de prolonger son séjour en Afrique du Sud avant de tomber malade. « Corne de rhino pas coo », a-t-elle écrit sur Instagram dans le cadre de son combat.

Laisser un commentaire