Charlène et Albert de Monaco, leur bonheur brisé, la princesse passe un cap …

0
283

Charlène de Monaco pourrait de nouveau être revue avec son prince, après une éclipse durant l’été. 

Charlène de Monaco s’est faite discrète durant cet été, suscitant des rumeurs autour du bonheur de son couple. Le magazine Côté France a évoqué une crise au sein du couple princier, qui expliquerait l’éloignement durant la période estivale entre l’ancienne championne de natation et sa petite famille, dont son mari et ses enfants. Lire aussi : Charlène et Albert de Monaco, ce bébé qui réconcilie tout le monde

Des rumeurs au sujet desquelles la princesse Charlène s’est exprimée à la fin du mois d’août dans les colonnes du magazine sud-africain You. La maman de Jacques et Gabriella a évoqué des ennuis de santé qui subsistent, sans apporter de détails. L’occasion aussi pour elle de démentir les allégations de tensions concernant son couple. Voir aussi : Charlène et Albert de Monaco, la séparation – liaison avec Shakira

« J’ai traversé une période difficile, mais j’ai eu la chance d’être soutenue et aimée par mon mari, mes enfants et la famille, dans lesquels je puise toute ma force », a affirmé la première dame monégasque, qui a passé, l’année dernière, plusieurs mois hors de Monaco, loin des siens, en raison de problèmes de santé. 

« Mon quotidien tourne désormais autour de mes enfants », a ajouté l’épouse du prince Albert II, avant de confier la raison pour laquelle les héritiers du trône, Jacques et Gabriella, semblent quelque peu s’être émancipés. Les jumeaux n’auraient pas trop eu à se plaindre de l’absence de leur mère. Voir aussi : Albert de Monaco comblé – Un projet de Charlotte Casiraghi dévoile son immense fierté

« Ils ont été très occupés par leurs activités: voile, cours sur le milieu marin, premier contact avec la plongée et sauvetage maritime », a indiqué Charlène de Monaco. D’après le magazine suisse GlücksPost, l’absence remarquée de la princesse auprès de son mari et de ses enfants serait due au traitement pour épuisement moral et physique qu’elle poursuivrait.

« Mais c’est normal. Pour garder sa santé stable, elle doit suivre un cycle de quatre semaines – avec des traitements psychothérapeutiques et des ajustements médicamenteux. Elle va apparaître et disparaître dans les prochains mois. Se remettre d’aplomb va lui prendre du temps », a confié à la publication une source proche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici