Charlotte Gainsbourg : sa fille Jo est accro à une star américaine …

0
0

Charlotte Gainsbourg file le parfait amour avec Ivan Attal. Le couple très discret sur sa vie privée a fait l’objet d’une étrange rumeur, il y a quelques semaines. Selon le magazine people Oops, le couple a frôlé la séparation. En cause les conséquences des confinements à répétition qui auraient été terrible pour leur couple.

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

Toutefois, la fille de Jane Birkin a balayé d’un revers de main cette rumeur, qui s’est propagée sur la toile comme une traînée de poudre. En effet, celle qui a longtemps vécu à New York après la mort de sa sœur, a fait le choix de poser ses valises à Paris afin de passer plus de temps avec son compagnon et père de ses enfants.

Il y a quelques jours les parents ont célébré l’anniversaire de leur petite dernière, Jo qui a fêté son dixième anniversaire. Un évènement qui a été partagé sur les réseaux sociaux par la comédienne, qui a pris soin de protéger l’anonymat de ses enfants, en cachant leur visage sur instagram.

Pour l’occasion, Jo a eu a été véritablement gâtée et a pu profiter d’un séjour à Disneyland avec sa famille et quelques amis. Et cerise sur le gâteau, « sa maman lui avait en effet préparé un gâteau à l’effigie de Ian Somerhalder, comédien vu dans Lost, les disparus et héros de la série Vampire Diaries », a rapporté le magazine people Public. La jeune fille est une grande fan du comédien.

Par ailleurs, Charlotte Gainsbourg tente de donner une éducation différente qu’a reçu son propre père, Serge Gainsbourg. « Il m’a parlé de souvenirs très précis de lui, qui pleurait sur son oreiller avec la sensation des larmes qui coulaient et limite de plaisir là-dedans, donc d’un père c’est vrai très à l’ancienne, le frappant, avec une autorité assez effroyable, avec lui et pas avec ses sœurs donc juste avec lui, parce que c’était le garçon. » , a-t-elle confié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici