Claire Chazal, respire enfin. Patrick Poivre d’Arvor est acquitté !

0
9

Le parquet de Nanterre, en banlieue parisienne, a ouvert une enquête sur des allégations de viol contre le présentateur de télévision Patrick Poivre d’Arvor, rapportent l’AFP et plusieurs médias. Selon le journal Le Parisien , qui a d’abord dévoilé l’histoire jeudi soir, l’enquête fait suite à une plainte de Florence Porcel, écrivaine et youtubeuse spécialisée dans les contenus scientifiques qui a accusé Poivre d’Arvor de l’avoir violée à deux reprises en 2004 et 2009 .

Poivre d’Arvor a nié les allégations dans une ligne envoyée au journal, affirmant que les accusations « ne pouvaient être que trompeuses ». Son avocat a déclaré qu’il porterait plainte pour diffamation. Souvent désigné par ses initiales PPDA, le journaliste a été le visage du journal télévisé de 20 heures pendant des décennies, de la fin des années 1970 à 2008, et reste une figure de proue dans le pays où il a publié plusieurs romans à succès. 

Il a interviewé plusieurs présidents dont François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. Selon Le Parisien, Porcel accuse Poivre d’Arvor d’avoir d’abord abusé d’elle dans son bureau à la chaîne de télévision TF1 en 2004, après avoir sollicité ses conseils professionnels sur son écriture. Elle avait 21 ans et était étudiante à l’époque.

Le journal, citant la plainte comme source, écrit qu’elle était pétrifiée pendant l’incident et qu’elle n’avait pas réalisé à l’époque toute l’étendue de ce qui s’était passé. Après cette première rencontre, Florence Porcel a déclaré qu’elle avait ensuite rencontré à nouveau Patrick Poivre d’Arvor et avait cette fois eu une relation sexuelle consensuelle, qu’elle considère désormais comme le résultat d’une relation toxique.

Florence Porcel n’a pas commenté l’histoire mais a confirmé l’existence de la plainte par l’intermédiaire de son avocat. Le deuxième viol présumé a eu lieu en 2009, lorsqu’elle a déclaré qu’il l’avait forcée à avoir des relations sexuelles orales dans son bureau de la société de production télévisée pour laquelle il travaillait à l’époque. 

Porcel aurait conservé des messages envoyés à ses amis dans lesquels elle parlait d’avoir été « forcée » et envisageait alors de porter plainte, mais craignait les conséquences d’accuser l’un des journalistes les plus populaires de France. L’enquête contre Poivre d’Arvor fait suite à plusieurs accusations contre des personnalités médiatiques et politiques françaises de premier plan ces derniers mois. 

En janvier, le politologue Olivier Duhamel a été accusé d’avoir abusé sexuellement de son beau-fils dans les années 1990, ce qui a entraîné la démission de plusieurs de ses collaborateurs dans les cercles du pouvoir français , dont le directeur de l’université d’élite Sciences Po.

Par ailleurs, nos confrères du Parisien ont annoncé que les poursuites contre Patrick Poivre d’Arvor avait étaient classées sans suite. Il ne sera donc pas jugés contre les faits de viols, suite au manque de preuve.

Laisser un commentaire