Clémentine Célarié : elle dévoile son cancer !

0
676

La comédienne très populaire, Clémentine Célarié est une star incontestable du petit écran. L’artiste émérite, est l’une des personnalité préférée des français. Il faut dire que son sourire et sa bonne humeur sont très appréciés par ses très nombreux fans. Récemment le magazine people France Dimanche a consacré un dossier sur l’actrice et livre des nouvelles peu réjouissantes à son sujet.

Clémentine Célarié s’est retiré pendant de long mois de la scène médiatique, reportant ses représentations au théâtre. Très engagé dans le mouvement des ‘Giles Jaunes’, l’actrice avait affirmé que c’était pour soutenir cette cause, qui lui tient particulièrement à coeur. Toutefois, la mère de famille cachait également un lourd secret. En effet, elle a dû gérer un cancer qui est apparu du jour au lendemain dans sa vie.

Atteinte d’un cancer du côlon, la célèbre comédienne a récemment, fait des révélations fracassantes sur cette maladie, qui a été très difficile à gérer au quotidien. Désormais, l’actrice a abordé l’enfer auquel elle a dû faire face pendant de nombreux mois. C’est grâce à son immense détermination, qu’elle a réussi à cohabiter avec ce cancer du colon, jusque le vaincre.

Présente chez nos confrères de RTL, la comédienne a évoqué avec beaucoup de transparence son cancer, qu’elle aborde également en détail, à travers son ouvrage Les Mots défendus (Ed Albin Michel). Elle a notamment les effets douloureux de la chimio sur son corps. Elle « s’est sentie mourir », a-t-elle confié avec beaucoup de pudeur.

« Dire la vérité est déjà une forme de guérison. J’ai eu la sensation de fondre, de disparaître. Si la moindre gentillesse devient une chose extraordinaire, la moindre chose néfaste devient atroce, elle te brûle en profondeur, te fait mal au cœur », a-t-elle indiqué. Après plusieurs années de combat sans faille, Clémentine Célarié a déclaré : »fini, le cancer est parti, on me l’a enlevé, on l’a détruit ».

Une fin heureuse pour la comédienne, qui avait décidé de donner le surnom de « pompon » à son cancer. L’heureux maman de trois grands garçons avait décidé de cacher sa maladie auprès de son entourage et notamment auprès de ses enfants afin de ne pas les inquiéter. Mais c’était sans compter sur le flaire de ses fils, qui ont fini par la débusquer.

« Je me sens si bien, libérée. Les épreuves sont des cadeaux quand on en ressort vivant. J’ai appris ça grâce à Lauren, ma sœur adoptive qui a la maladie de Charcot. Je dois reconstruire mon corps qui n’a pas été tant détruit que ça, mais que je sens un peu rouillé. Je dois renaître. Maintenant je peux mourir tranquille, je sens l’amour tout autour de moi. Je vais vivre plutôt. Je vais vivre », a-t-elle révélé.

2

Laisser un commentaire