Clémentine Célarié, terrible cancer – elle a vécu un enfer !

0
542

L’artiste émérite, Clémentine Célarié est une icone emblématique de la télévision. La mère de famille affiche toujours une joie de vivre impressionnante, mais récemment, l’actrice a perdu son sourire qui la caractérisait si bien. Pendant de long mois, la comédienne populaire s’est retirée de la vie publique, pour faire face à une terrible maladie, qui a frappé de plein fouet sa vie du jour au lendemain.

Souffrante d’un cancer du côlon, l’heureuse maman de trois grands garçons a récemment, fait des confidences poignantes sur cette maladie, qui a eu l’effet d’une bombe dans sa vie. Aujourd’hui, la célèbre comédienne évoque le calvaire auquel elle a été confronté durant de très longs mois. C’est grâce à son courage sans faille et sa grande détermination, qu’elle a pu sortir la tête de l’eau …

Invitée au micro de RTL, elle est revenue sur cette maladie, qu’elle aborde longuement dans son nouveau livre intitulé Les Mots défendus (Ed Albin Michel). Elle a notamment les effets douloureux de la chimio sur son corps. Elle « s’est sentie mourir », a-t-elle confié avec beaucoup de pudeur.

« Dire la vérité est déjà une forme de guérison. J’ai eu la sensation de fondre, de disparaître. Si la moindre gentillesse devient une chose extraordinaire, la moindre chose néfaste devient atroce, elle te brûle en profondeur, te fait mal au cœur », a-t-elle confié. A la suite de deux longues années de combat acharné, l’actrice a indiqué : »fini, le cancer est parti, on me l’a enlevé, on l’a détruit ».

Un soulagement pour l’actrice, qui avait décidé de qualifier son cancer de « pompon ». La célèbre comédienne avait fait le choix de cacher son cancer auprès de ses proches et notamment auprès de ses enfants afin de les protéger, mais les changements physiques soudains ne pouvaient être occultés. Au final, sa famille a été d’un soutien incroyable.

« Je me sens si bien, libérée. Les épreuves sont des cadeaux quand on en ressort vivant. J’ai appris ça grâce à Lauren, ma sœur adoptive qui a la maladie de Charcot. Je dois reconstruire mon corps qui n’a pas été tant détruit que ça, mais que je sens un peu rouillé. Je dois renaître. Maintenant je peux mourir tranquille, je sens l’amour tout autour de moi. Je vais vivre plutôt. Je vais vivre », a-t-elle annoncé.

2

Laisser un commentaire