Condamné à mort par les docteur, ce nourrisson montre un courage incroyable

0
26

Une mère serait capable de décrocher la lune pour son enfant. Alors quand les médecins annoncent à une mère que son bébé né prématurément risque de rendre son dernier souffle à tout moment, cette mère décide de se battre pour sa fille pour qu’il ait une chance de survive. Une histoire particulièrement émouvante, et qui montre à quel point il ne faut jamais baisser les bras, même si tout semble perdu d’avance.

Hannah Wicks, mère de deux enfants, originaire de Bristol, a appris que la petite Poppy avait un retard de croissance fœtale.

Cette maman d’un bébé miracle de la taille d’une balle de tennis lorsqu’elle est née près de quatre mois plus tôt a parlé de la bataille contre toute attente de sa fille pour survivre.

Little Poppy Wicks ne pesait que 360 grammes à sa naissance et ses jambes et ses bras étaient recroquevillés, elle pouvait facilement tenir dans la paume d’une main. Le bébé est née prématurée de 15 semaines de grossesse, mais s’est courageusement accroché à la vie.

Hannah et son compagnon Steve McSween, tous deux âgés de 31 ans, se sont préparés au pire lorsqu’elle est arrivée au monde le 9 mars – juste une semaine après la limite d’avortement.

Hannah Wicks, maman de deux enfants, a même acheté un petit lapin pour que son précieux petit ne soit pas seul dans son cercueil.

Maintenant, elle pèse 3,7 kg et est de retour à la maison, même si elle a toujours besoin d’oxygène pour respirer. Mais son long combat a montré à quel point elle a été courageuse.

Hannah a déclaré au Mirror : «Poppy est vraiment notre bébé miracle – elle vient de se battre et de se battre et de se battre contre toute attente.

« Mais elle a réussi. Nous n’avons jamais perdu espoir mais nous nous sommes toujours préparés au pire – et notamment que Poppy ne survive pas. »

Hannah a appris la terrible nouvelle que son bébé ne vivrait probablement pas après 18 semaines de grossesse.

Poppy souffrait d’un retard de croissance fœtal, ce qui signifie que le sang n’atteignait pas ses vaisseaux.

À un moment donné, les médecins de l’hôpital Southmead de Bristol ont emmené Hannah dans une pièce et lui ont donné une boîte de mouchoirs – et à ce moment là, elle savait qu’elle était sur le point de recevoir de terribles nouvelles.

Mais le bébé a refusé d’arrêter de se battre après sa naissance et trois semaines plus tard – le dimanche de la fête des mères – Hannah a finalement pu tenir sa fille bien-aimée grâce au travail acharné et aux soins du personnel hospitalier.

Elle a dit: « C’était incroyable. Je suis restée assise pendant ce qui ressemblait à une vie. »

Poppy pourrait garder certaines séquelles selon les médecin, car il existe un risque élevé de paralysie cérébrale et d’autres complications.

Mais pour l’instant, Hannah et Steve sont simplement heureux d’avoir leur «bébé miracle» en sécurité à la maison.

Laisser un commentaire