Corinne Masiero contrainte de se prostituer pour survivre !

0
1333

Corinne Masiero est une figure emblématique du petit écran. La célèbre comédienne cartonne avec sa série ‘Capitaine Marleau’ sur France Télévision, qui atteint des audiences spectaculaires. Son personnage décalé et son humour étonnant constituent les ingrédients qui font la réussite de cette série. Si aujourd’hui, l’artiste émérite voit sa notoriété atteindre des sommets grâce à son talent indéniable, sa vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille.

En effet, Corinne Masiero est passé par des épreuves particulièrement difficiles. Confrontée à des problèmes financiers, elle a été contrainte de se prostituer pour survivre. C’est avec son humour légendaire et son franc parler, que la célèbre actrice s’est livrée sur cette période sombre de sa vie, auprès de nos confrères de Public.

« On peut tous se retrouver dans cette situation. Moi ça m’est arrivée, je me suis retrouvée à la rue, il y a très longtemps. Un deuil, une maladie, une séparation peuvent faire basculer quelqu’un. C’est ça qui fait peur. C’est pour ça qu’on a tendance à passer son chemin quand on croise sur le trottoir un type dans la misère noire », a-t-elle indiqué.

Avant de poursuivre : « Je faisais des tapins à la sauvette quand j’avais besoin d’argent ou juste pour dormir chez quelqu’un. Sinon, je dormais dans un recoin de vitrine, un parc, un garage, un squat… ou dans un bureau que je nettoyais la journée ». Elle a connu une longue descente aux enfers. Mais aujourd’hui, elle n’hésite pas à s’engager sur des causes qui lui tiennent particulièrement à cœur.

Très appréciée par le public, la célèbre comédienne a encore beaucoup de mal à se faire à la célébrité. D’ailleurs, récemment, Corinne Masiero a avoué ne pas être très à l’aise face à certaines sollicitations de ses fans. Elle accepte volontiers les selfies, mais tant que cela reste raisonnable. Elle a confié qu’elle préférait avoir une vie simple.

« Tant que ça reste dans le cadre des festivals ou de projections, c’est toujours avec grand plaisir, mais quand vous traversez un période pas rigolote, c’est plus compliqué. Mais bon, ce sont des problèmes de riches », a-t-elle annoncé, soulignant que les selfies se faisait donc avec modération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici