David Hallyday a poiroté 3 heures sur une chaise, sans voir son père, le jour de sa disparition

0
322

La mort de Johnny Hallyday a été un véritable chamboulement pour des millions de fans, qui ont été dévastés en apprenant la nouvelle. La star du rock est décédée en décembre 2017 des suites d’un long combat contre un cancer des poumons. Sa disparition a engendré un vague d’émotions à travers le pays, mais a aussi donné naissance à un conflit sans précédent au sein du clan Hallyday.

D’un côté la veuve du taulier, Laeticia Hallyday (et ses filles mineures Jade et Joy) et de l’autre côté les enfants aînés du taulier, David Hallyday et Laura Smet. La famille la plus célèbre de France s’est livrée à une guerre médiatique et juridique sans merci depuis la mort de Johnny Hallyday.

Il y a quelques mois, ils ont décidé de mettre un terme à ce conflit très médiatisé. Laura Smet a brisé le silence sur cette guerre étonnante. « J’ai dû voir mon père depuis 5-6 ans avant sa mort plusieurs fois en cachette, et ce n’était pas facile, ni pour lui, ni pour moi. Lorsque mon père est décédé, j’ai écrit cette lettre ouverte posthume, et croyez-moi j’y ai bien réfléchi, parce que pendant plus d’un mois, j’ai fait plusieurs tentatives pour entrer en relation avec Laeticia, mais je n’ai jamais eu de réponse de sa part », ,a-t-elle indiqué.

Avant de poursuivre : « Il n’y aura jamais de paix possible. A partir du moment où elle a franchi la ligne qui est de nous empêcher de dire au revoir à notre père. J’étais avec ma mère ce jour-là. On a attendu quatre heures dans le salon pour qu’on puisse dire au revoir à mon père ».

Aves Laeticia Hallyday, elles ont atteints un point de non retour. « Ce que je sais aussi, c’est qu’on a pas dit à mon père qu’il était en soins palliatifs et comme il était toujours sous traitement, mon père ne savait pas qu’il allait mourir. Je vous dis des choses très intimes mais qui sont chez moi une déchirure que je ne pourrai jamais guérir » a avoué l’actrice de 37 ans.

David Hallyday a également beaucoup souffert de l’absence de son père. « David Hallyday aurait poireauter trois heures sur un canapé le jour de la mort de Johnny. Johnny n’a pas voulu qu’il rentre dans le bureau… Il se sent trop diminué pour le recevoir», a rapporté un confrère.

Aujourd’hui le fils de Sylvie Vartan a tourné la page de ce drame qui l’a beaucoup marqué. « La rage, je ne l’ai plus. Enfin, toujours un petit peu quand même. Il y a des choses qui ne guérissent jamais. Ce qui est fait est fait et personne ne pourra mettre un pansement là-dessus », a-t-il indiqué à nos confrères de Télé Loisirs. 

Laisser un commentaire