David Hallyday, Darina Vartan-Scotti, une gigantesque fête familiale qui fait jaser !

0
140

Ce 22 décembre, David Hallyday célébrait un anniversaire. Sa petite sœur en a fait l’écho sur Instagram.

Darina Scotti, la fille de Sylvie Vartan et Tony Scotti a partagé sur Instagram une photo d’elle et de son père à l’occasion de l’anniversaire de ce dernier. « Bon anniversaire au meilleur papa du monde, je t’aime tant», a écrit la jeune femme. «Belle photo très tendre de toi et ton merveilleux papa», a commenté Sylvie Vartan.

L’acteur et producteur américain qu’a épousé la mère de David Hallyday après son divorce avec Johnny Hallyday célébrait ses 81 ans. Le fils de Sylvie Vartan, qui entretient une relation privilégiée avec ce dernier, a également liké la publication de sa petite sœur. Le chanteur de 54 ans, fils aîné  de Johnny Hallyday, a été élevé par le mari de sa mère depuis 35 ans.

Aussi, dans la vie du père d’Ilona et Emma Smet, ce «deuxième papa» occupe une place importante. Dans son livre Tu ne m’as pas laissé le temps, paru en 2018 aux éditions Hugo, David Hallyday raconte cet homme marié à sa mère depuis 1984. « Tony Scotti a étéd’une importance énorme dans ma vie de famille recomposéequi est souvent un carnage. Il a su soulager beaucoup de mes peines ».  

Mais il ne l’aidera pas seulement sur le plan personnel, il lui enseignera également les clés qui lui permettront de croitre professionnellement. « Il a su m’enseigner le professionnalisme dans mon métier », écrit David Hallyday« Le fait qu’il me porte un intérêt dès qu’il a été avec ma mère a simplifié les choses. Il s’est occupé de moi et a été un élément important dans mon caractère en tant qu’homme », ajoute le chanteur.

« Si je suis bien dans mes baskets, c’est notamment grâce à lui. Je n’aurais pas pu être mieux loti », assure dans son livre le fils de Sylvie Vartan qui n’a pas bénéficié de la présence de son père comme il l’aurait souhaité. « J’avais 22 ans, je sortais de l’armée, du service militaire. David a fait ses études et a vécu à Los Angeles alors que moi je vivais en France », confiait en 2016 dans un documentaire Johnny Hallyday.

Pourtant, ce dernier n’aurait pas facilité la relation avec son fils. « Quand il téléphonait à son père, il me l’a raconté un jour : Ici, c’est Johnny, c’est pas ton père, c’est Johnny. (…)Il y avait un décalage absolument hallucinant, même aucune affection, aucun affect et son fils en souffrait beaucoup depuis de très nombreuses années », relatait Renaud Revel dans l’émission Héritage de Johnny : la guerre des clans diffusée en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici