David Hallyday, tragédie familiale, fausse-couche, horrible souvenir de Sylvie Vartan

0
1

La biographie de Sylvie Vartan fait état d’un drame familial qui a touché la chanteuse il y a des années.

Sylvie Vartan, le tourbillon d’une vie, le livre écrit par les frères Christian et Éric Cazalot sorti le 20 mai dernier raconte un drame auquel a fait face la chanteuse en 1974. « Ils se sont durablement retrouvés l’année précédente et ont souhaité donner un petit frère ou une petite sœur à David (…) Une petite sœur espèrent-ils », peut-on lire dans les pages de la biographie de la chanteuse.

Enceinte de quelques mois, la première épouse de Johnny Hallyday fit une fausse-couche cette année là alors que la nouvelle de sa grossesse avait déjà été couchée dans les pages de Paris Match« C’est dans un grand sourire et hyper sexy que Sylvie annonce la nouvelle, en couverture de Paris Match, début février », rapportent les auteurs.

Le bébé est attendu pour la mi-août et Sylvie Vartan se prépare à souffler sa trentième bougie. Le drame qui n’a pas manqué de toucher David Hallyday âgé à l’époque de 8 ans, arrive sans qu’elle ait eu le temps de s’en rendre compte. «Mi-mars, alors qu’elle passe une de ces rares soirées avec Johnny Hallyday – ils sont au cinéma, tout près des Champs-Elysées, elle est prise de douleurs intenses », peut-on livre dans la biographie.

Conduite aux urgences, Sylvie Vartan est contrainte le lendemain de passer par la table d’opération. «Sylvie espère, de toutes ses forces, mais elle est bien seule », écrivent les auteurs. «Il faut endormir Sylvie. Elle comprend hélas ce qui est en train de se passer. Au réveil, ce funeste sentiment est confirmé», poursuivent-ils, précisant que ce jour-là, «Johnny Hallyday est absent, injoignable ».

Sylvie Vartan est donc toute seule face à ce terrible drame. « Lorsqu’il arrive enfin et comprend, tout a déjà eu lieu, sans lui. Sylvie reste en clinique un certain temps pour se remettre. Un mois après, Johnny emmène sa femme et son fils pour un séjour à Honolulu. Mais pour Sylvie, il est trop tard», écrivent  les frères Cazalot.

« Tout lui est brutalement revenu en mémoire. Les choses étaient en train de se passer de la même manière que lorsqu’elle attendait David. Johnny se montrait distant, peu concerné, en décalage avec la situation qui semblait pourtant lui tenir à cœur quelques mois plus tôt », lit-on encore dans la biographie de Sylvie Vartan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici